Les miilléniaux, appelés génération Y ou internet, nés entre les années 1980 et 2000, présentent cette particularité d’avoir grandi avec les nouvelles technologies. Pour répondre à ce nouveau profil de consommateurs, porteurs d’une vision du monde très différente de celle des générations précédentes, les fondements de l’industrie touristique ont profondément muté et ses professionnels contraints de coller à une nouvelle façon d’aborder le voyage. En un seul clic! Néanmoins, les agences conseil, à Maurice, ont toujours de beaux jours devant elles.  

En 2018, le Boston Consulting Group, un cabinet international de conseil en stratégie, avait pronostiqué que les millénniaux génèreraient plus de 50% des dépenses liées au voyages d’ici… l’année prochaine. Un tel chiffre confirme la nécessité pour les acteurs du voyage de répondre aux besoins de cette génération qui aime réserver en direct et, voyager autrement, par rapport à leurs aînés. Il s’agit pour les professionnels de changer leur positionnement commercial afin d’être directement connectés à cette clientèle type. Mais à côté des mastodontes internationaux que sont, par exemple, booking.com ou lastminute.com, pour réserver et acheter ses vacances en ligne, les agences de voyages ayant pignon sur rue tirent leur épingle du jeu en conservant un rôle essentiel, celui du conseil, du fabriquant « à façon » pour répondre à des exigences précises. Car rappellent les professionnels, n’importe qui peut vendre un billet d’avion sur une destination donnée, c’est donner le service et savoir se différencier qui sont importants.

Activité balançoire au-dessus des rizières balinaises

Pas d’agence de voyage exclusivement en ligne à Maurice

Bien que chacun depuis ici puisse acheter en ligne, Maurice n’a pas généré sur son sol des agences de voyages exclusivement digitales. Elles ont juste une visibilité sur internet en y affichant leur offre. Parmi les plus en vue, Itinéris a souhaité se démarquer de la concurrence, d’une part, en creusant la veine du net, ce en investissant les réseaux sociaux. Ses 50 000 followers Facebook sont régulièrement informés de l’offre de ses nouveaux produits, sur la base de campagnes ciblées en fonction de la tranche d’âge, des centres d’intérêt, ect, avec des « last minutes deal» … L’agence s’est d’ailleurs, depuis deux ans, adjointe les services exclusifs de Katia Moochooram, ex Miss Earth Maurice 2015, devenue influenceuse, et qui alimente son compte Instagram de son expérience des produits Itinéris avec laquelle la jeune femme est sous contrat.

…Le second levier sur lequel s’appuie Itinéris est le voyage « aventure », « des destinations traditionnelles, mais autrement, en favorisant la dimension nature, écolo et humaine », rapporte Jennifer Kwo On Yuen, la directrice. « Les demandes ne sont pas encore significatives sur ce type de marché, mais nous tenons absolument à nous démarquer et tenons ce cap », poursuit-elle. Pour elle, bien que toujours catégorisé produit luxueux, le voyage est à la portée de tous, les nombreuses promotions ponctuant l’année permettant désormais d’y accéder.

Aussitôt des tarifs intéressants sont-ils émis par les compagnies aériennes opérant depuis Maurice, aussitôt des packages destination sont-ils montés dans la foulée par l’agence de voyage pour inciter à l’achat…

La nature réunionnaise séduit, mais l’île reste trop chère pour les Mauriciens

Un rêve qui s’achète au même titre que n’importe quel produit

Pour Umarfarooq Omarjee, directeur commercial et développement d’Omarjee Holidays, une envie de voyage est en lien direct avec la vie personnelle de celui qui fait la demande. D’où l’intérêt de proposer un produit sur-mesure à l’issue d’un échange, un terrain sur lequel l’agence de voyage de quartier a encore toutes ses cartes à jouer. Si Itinéris a souhaité créer son identité sur une offre « aventure-nature-écolo », le représentant d’Omarjee Holidays évoquera néanmoins, les envies de celui qui vit à l’année ici, naturellement orientées vers la grande ville, la possibilité de faire du shopping et la vie nocturne, tout ce qui fait défaut à Maurice.

« En plus d’être une histoire personnelle, le voyage est aussi un investissement, d’autant que l’acheminement aérien reste cher compte tenu du « mauvais » emplacement de Maurice à l’échelle de la mappemonde ». Bien que le voyage draine toujours une bonne part de rêve, il s’appréhende comme n’importe quel produit de consommation, à acquérir à force d’économies ou alors en le faisant financer par un organisme de crédit, tel que, par exemple, Cim Finance via son produit Cim Voyage.

Influenceurs blog et instagram

Les blogs de voyage ont explosé! Ce qui devait au départ, souvent, servir juste à partager la progression de son tour d’un continent, ou du globe avec ses amis, peut évoluer vers un produit « commercial », plus ou moins financé par une marque en lien avec le voyage. Il existe d’ailleurs un salon de blogueurs du voyage francophone qui réalise cette année sa sixième édition en France. Pendant deux jours, blogueurs et professionnels se rencontrent, et peuvent cas échéant décider d’un accord qui aiderait les deux parties. Pour le blogueur, il s’agirait de continuer à voyager dans des conditions peut-être plus confortables, sur la base d’un contrat échange marchandise ou d’une rémunération et, pour la seconde, de multiplier les possibilités de faire connaître son produit, sa marque ou autre, sur la toile. Pour une professionnelle créatrice de voyages pour le marché francophone, et dont le bureau est installé à Maurice, 95% de ces personnes n’ont pas le recul et les connaissances nécessaires pour donner leur avis. « Faudrait-il déjà comparer ce qui est comparable, c’est-à-dire prendre en considération le positionnement du produit et son prix par rapport à ceux de la concurrence. S’annoncer dans des hôtels (afin de bénéficier d’un séjour gratuit) relève davantage de la publicité que de critiques objectives », regrette t-elle, « et ce type de littérature peut faire énormément de dégâts que nous sommes sans cesse en train de réparer en tant que professionnel auprès du voyageur ».

Commentaires Facebook

Donnez votre Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous devriez lire aussi

Environnement: le golf est-il “durable”?

Cela a longtemps constitué une critique majeure formulée