Implanté depuis quelques mois sur notre île, Studio BodyTech propose, dans trois salles différentes, des sessions de stimulation électrique encadrées par des spécialistes. Si ces séances de vingt minutes permettent de brûler de la graisse et de renforcer le gainage musculaire, elles sont également particulièrement bénéfiques lorsqu’elles accompagnent un programme classique de rééducation, après traumatisme.

Brice est un passionné de football. Malgré les obligations professionnelles, ce trentenaire n’a pas renoncé à la pratique de son sport favori. Régulièrement, il joue donc avec un groupe de copains… Et puis, un jour, survient l’accident. Le diagnostic est sérieux: déchirement des ligaments croisés, avec détérioration du ménisque. Brice devra donc être opéré et son médecin le prévient: il a peu de chances de pouvoir rejouer au foot…

Véronique a 56 ans. Secrétaire de direction, elle passe ses journées assise, penchée sur le clavier de son ordinateur. Régulièrement, elle est terrassée par des crises très aigües de mal de dos. Au début, il ne s’agissait que d’une gêne, puis, les crises se sont amplifiées, jusqu’à l’empêcher totalement de bouger. Elle subit des infiltrations et des manipulations, reçoit des massages et pratique des exercices qui, c’est vrai, l’apaisent… quelques temps. Mais les derniers examens sont alarmants: Véronique souffre d’une hernie discale si sévère que le disque concerné a pratiquement disparu.

Guillaume, lors d’un accident survenu sur sa ferme, en Afrique du Sud, s’est fait broyer la jambe lorsque son Quad s’est retourné. Résultat, tibia et péroné éclatés, dans une très mauvaise fracture ouverte.  En neuf mois, il va subir six interventions chirurgicales et enchaîner les programmes de rééducation, en souffrant atrocement. Pour les médecins et les kinés qui le suivent, il marchera avec difficulté pour le reste de sa vie.

Christine a trente-deux ans. Il y a huit mois, elle a donné naissance à son premier enfant. Tout s’est bien passé, mais la jeune maman a du mal à reconnaître son corps. La silhouette s’est
alourdie et les sensations ne sont plus les mêmes… Christine pratique régulièrement des exercices de raffermissement, mais, pour l’instant, les progrès sont à peine perceptibles. Ses proches, ses amies et même son gynécologue lui présentent cela comme une fatalité.

Véronique et son coach personnel, Samuel.

Pas de poids, de résistance ou de choc

Le hasard a voulu que tous les quatre soient orientés vers Studio BodyTech. Et les séances de stimulation électrique, de vingt minutes chacune, ont apporté des résultats spectaculaires.

Brice se souvient qu’il lui aura fallu seulement sept à huit séances pour retrouver toute l’amplitude des mouvements de sa jambe. «J’ai continué les sessions. Grâce au coach, elles sont adaptées à mes objectifs. Initialement, c’était le renforcement de mon genou blessé. Aujourd’hui, je rejoue au foot avec les copains, alors je continue les séances pour travailler ma condition physique générale. »

Véronique ne parle plus d’opération. « Je surveille toujours mon dos, mais en faisant quelques séances régulières de stimulation tous les deux ou trois mois, je n’ai plus du tout de crises. »

Guillaume est sans doute celui pour qui le bénéfice est le plus visible: depuis deux mois, il a doucement repris le tennis ! «Aujourd’hui, je peux courir… mais il m’aura fallu quatorze mois de stimulations électriques. » Guillaume est bien conscient que les trois années de rééducation classique qu’il avait accomplies avant sa première séance de stimulation électrique ont aussi largement contribué à reconstruire sa jambe. « Il ne faut pas opposer les deux, explique-t-il. La stimulation accompagne et amplifie les bienfaits des programmes classiques de kinésithérapie. Et  sans risque, puisqu’il n’y a pas de poids, de résistance ou de choc ! »

Christine a rejoint un groupe de jeunes mamans qui se donnent régulièrement rendez-vous à Studio BodyTech. Le programme spécial mis en place par Greg, leur coach, vise à travailler les cuisses, les adducteurs, la ceinture abdominale, les fessiers et le plancher pelvien. Dès deux mois après un accouchement naturel sans complications (et après avis médical, en cas de césarienne) et à raison de deux séances par semaine, les résultats sont très vite visibles!

Studio BodyTech: Chemin Vingt pieds, Grand-Baie (près de Seef)  |  So’flo shopping & retail, Floréal  |  Chemin La Preneuse, Tamarin Rivière Noire
Tel:52532870 / 2863154 – site: www.studiobodytech.mu – facebook: bodytech.maurice

Commentaires Facebook

Donnez votre Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous devriez lire aussi

L’incroyable succès du « Nearest »

En quelques années, l’Ile Maurice a réussi l’exploit