Depuis ces dernières années, face aux enjeux de la destruction de l’environnement ainsi qu’au réchauffement climatique, nombreuses sont les actions menées par l’ensemble des pays du monde.

Aujourd’hui, les grandes puissances misent sur les avancées technologiques et les découvertes scientifiques pour apporter des solutions durables à cette dégradation environnementale observée. Les pays africains et les îles de l’Océan Indien en sont également conscients et tendent à entreprendre des actions pour la protection de leur territoire. En effet, en 10 ans, plusieurs centaines de projets pour l’environnement ont été lancés dans ces pays. Des projets touchant notamment la protection des ressources marines et côtières, la production d’énergie renouvelable, les systèmes de recyclage, le reboisement effectif… Dans cet article nous allons voir un aperçu de quelques actions innovantes ayant été lancées dans ces zones.

Des appareils technologiques disponibles pour la protection des récifs coralliens

Les récifs coralliens sont des ressources qui non seulement font vivre de nombreux foyers des îles de l’Océan Indien, mais ils constituent également un appui économique pour les pays vu le nombre de touristes intéressés par leurs beautés. Toutefois, il a été observé que ces récifs commencent aujourd’hui à être menacés à cause d’une mauvaise gestion, de gouvernance, de politique mais également citoyenne. Pour ce faire, de nombreux projets ont démarrés dans les principales îles concernées, dont la plupart sont des projets menés par des équipes de recherches occidentaux. Nous citons par exemple ANTSIVA ou le laboratoire flottant malgache de l’Océan Innovation Tour 2018 -2020. C’est un programme qui permet aux acteurs responsables de la sécurité des récifs à profiter des services technologiques embarqués pour une observation plus poussée, une expédition, évaluation des réalités. Les essais en mer sont ainsi facilités pour aider les scientifiques à mener à bien leurs recherches. Ceci afin de trouver des solutions durables pour une protection des récifs coralliens de l’Océan Indien. Le bateau peut permettre un stockage assuré des divers prélèvements effectués, un meilleur transport des matériels de recherche, la mise à disposition de logiciels de cartographie intégrés, etc.

Les projets de fermes solaires à l’Ile Maurice

D’ici 2025, le gouvernement mauricien projette de faire augmenter à 35% le taux d’utilisation d’énergies renouvelables dans tout le pays. Il espère ainsi engager les foyers, les entreprises, les hôtels, les écoles, etc. dans les alternatives plus durables en ce qui concerne la production énergétique. De ce fait, depuis 2015, nombreux sont les projets qui ont vu le jour grâce à une collaboration avec des organisations étrangères. Les plus importants étant d’ailleurs la mise en place de fermes solaires dans certaines zones du pays à un intervalle d’un à deux ans. En initiation, il y a eu par exemple celle de Mont Choisy avec ses 6.440 panneaux photovoltaïques dans les champs de canne. Il y a eu par la suite celle de Florent Ernest offrant 38.016 panneaux, suivi d’Henrietta avec une production de 17,5 MW. Et enfin la ferme solaire de Queen Victoria avec ses 12,24 MW de production énergétique. Ce ne sont là que les projets les plus imposants, mais il existe également des projets à l’échelle moins importante qui contribuent considérablement à une alternative durable en terme d’électrification.

L’éco village de Rodrigues

L’un des projets les plus marquants de l’année 2018 dans la partie Océan Indien est également celui sur la mise en place du tout premier éco village de Maurice. Ce dernier est implanté dans la belle île de Rodrigues, à Rivière Coco. Il s’agit ici d’une innovation palpable en termes de protection de l’environnement étant donné que plus de trente foyers ont droit à des panneaux photovoltaïques. Ils sont donc indépendants en ce qui concerne l’électricité et tous les besoins quotidiens nécessitant de l’énergie. Aussi, le village abrite de nombreuses poubelles destinées à la facilitation de tri sélectif de déchets (du même type que les éco-bins de Maurice) et ainsi faciliter le système de recyclage. Cerise sur le gâteau, des biodigesteurs sont offerts aux éleveurs pour qu’ils puissent eux-mêmes produire du biogaz dans le but de diminuer les dépenses du ménage.

Source: BEM RECYCLING

Commentaires Facebook

Donnez votre Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous devriez lire aussi

Switch Energy: La maîtrise de l’énergie

Opérationnelle depuis un peu plus d’un an, la