Le gouvernement mauricien a annoncé la suppression des sacs en plastique à partir d’aujourd’hui, 1er janvier 2016. Une décision, promulguée en août dernier, afin de réduire considérablement le nombre de déchets produits annuellement et se tourner vers une île éco-responsable.

300 millions. C’est le nombre de sacs plastique qui finissent dans les déchèteries de l’île annuellement. Selon le ministère de l’Environnement, le nombre de déchets produits en 2015 a augmenté de 450 000 à 500 000 tonnes.

A ce jour, Maurice utilise plus de 300 millions de sacs en plastique qui se retrouvent dans les centres d’enfouissement de déchets de l’île annuellement. Le plastique représente 8 % de ces déchets. 100 tonnes de matières plastiques additionnelles sont collectées quotidiennement. Aussi, c’est près de 80 millions de bouteilles de boissons gazeuses qui contribuent également à la pollution du pays.

Ces chiffres qui ne cessent de grimper sont une source d’inquiétude pour le gouvernement. C’est la raison pour laquelle, des mesures strictes sont en train d’être mises en place. Des amendes sont prévues pour sanctionner ceux qui ne respectent pas ces nouvelles règles, dont le montant maximal est de Rs 10 000.

Le monde dit non au plastique

Cette tendance écologique se poursuit dans l’océan Indien: les îles Comores adoptent aussi cette mesure à partir de janvier 2016. La Californie est devenue, à compter de juillet 2015, le premier état américain à interdire les sacs en plastique à usage unique dans les épiceries et les pharmacies, en permettant aux magasins de facturer 10 cents des sacs en papier ou réutilisables. A savoir que, la Californie est le premier état américain à prendre une telle mesure, déjà appliquée dans des villes telles que San Francisco, Los Angeles, Chicago ou Seattle. Ailleurs, le Rwanda, la Mauritanie et le Mali ont déjà adopté la mesure.

En Europe, La France applique également cette loi en janvier 2016. Tandis que l’Irlande et le Danemark appliquent des taxes, dont l’effet dissuasif est vanté par leurs gouvernements: les Irlandais auraient ainsi baissé leur consommation de sachets de 90%.

Commentaires Facebook

Donnez votre Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous devriez lire aussi

La folie potagère s’empare des Mauriciens

Sans faire de bruit, de hameau en quartier,