Du 1er au 6 juillet dernier, se tenait à l’Université de Maurice, à Réduit, le 11ème symposium de la Western Indian Ocean Marine Science Association (WIOMSA – Association de l’Ouest de l’océan Indien pour les sciences marines). Cette rencontre régionale permettait d’inaugurer un nouvel axe de recherche “People, Coasts and Oceans: Opportunities for a Changing Future” (populations, côtes et océans: des opportunités pour un futur en mutation).

Créée à Zanzibar, en Tanzanie, il y a plus d’une douzaine d’années, WIOMSA regroupe la Somalie, le Kenya, la Tanzanie, le Mozambique, l’Afrique du Sud, les Comores, Madagascar, les Seychelles, Maurice et la France (au titre de La Réunion). Les membres sont aussi bien des chercheurs (océanographes, biologistes, chimistes, urbanistes…) que des organismes menant une action concrète (ONG, universités, organismes publics…). WIOMSA s’est fixé pour objectifs de faciliter la communication d’informations par-dessus les frontières, d’aider la recherche marine en attribuant des bourses, de mettre sur pied des programmes d’action visant à promouvoir les études scientifiques et la gestion des zones côtières et, enfin, de favoriser le dialogue par l’organisation d’événements permettant d’intégrer les résultats des études scientifiques aux planifications politiques concernant les zones côtières.

Au cours de cette étape mauricienne, des exposés particulièrement détaillés ont été proposés aux participants. Le Dr Christopher Golden a ainsi expliqué le “déclin global de la pêche” et l’implication que cela peut avoir sur l’alimentation des peuples. Le Pr Attri a prôné une complète coopération régionale pour mettre en place une véritable économie bleue, inclusive et durable. Le Pr Rashid Sumalia a incité l’Afrique à refuser les règles de l’OMC, alors que le Dr Sam Dupont est venu parler de l’acidification de l’océan.

Lors du dîner de gala, la présidente de WIOMSA, le Dr Jacqueline Uku, a remis des certificats de reconnaissance au comité mauricien qui avait organisé le symposium et aux étudiants volontaires qui l’avaient assistée.

Commentaires Facebook

Donnez votre Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous devriez lire aussi

380 participants au séminaire Ville durable dans l’océan Indien

Port Louis a accueilli durant deux jours, les