18.1 C
Île Maurice
dimanche, septembre 25, 2022

Mon toit et moi

Mon toit et moi

Est-ce la saison fraîche qui approche ou, plus dramatiquement, les soubresauts sanitaires, climatiques ou guerriers que subit notre pauvre planète ? Quelles qu’en soient les raisons, notre foyer retrouve à nos yeux une importance que nous avions un peu oubliée avant les confinements et autres gestes barrières imposés. Que ferons-nous de notre maison en 2022 ? Une chose est sûre, en la bichonnant, nous nous bichonnerons nous-mêmes… et nous en avons bien besoin !

En début d’année, il est d’usage que les médias, mettent en exergue le thème de la « Maison », de sa décoration, de ses agencements intérieurs et extérieurs. De façon récurrente, le rituel médiatique nous propose les tendances déco de l’année qui vient. 2022 n’échappe pas à cette instance. Et nous n’échappons pas à l’étrange plaisir d’une telle injonction… Pourquoi le sujet nous touche-t-il à ce point ? Sans doute parce qu’au-delà du bâtiment qui nous abrite, notre maison est le prolongement de notre personne, corps et âme. Nous ne disons pas « la maison que j’habite » mais plutôt « ma maison», « mon chez-moi », « mon foyer », « mon intérieur», autant de termes qui traduisent une relation fusionnelle entre nous et notre maison. Montre-moi ta maison, je te dirai qui tu es…

De ce point de vue, l’année 2022 sera sans doute hors-norme : la crise sanitaire qui nous a confinés pendant deux ans, notre planète toujours plus maltraitée, les nouvelles tensions géopolitiques et leur convoi de conflits réels ou potentiels, tant de paramètres nous poussent à réévaluer à la hausse l’importance de notre relation à notre foyer, à envisager de l’embellir encore, à réinventer ses agencements…

Quelle palette pour colorer notre vie en 2022 ?

 Si certaines des injonctions des magazines ou des designers en vogue peuvent paraître arbitraires, d’autres en revanche découlent assez logiquement du contexte particulièrement difficile que nous subissons depuis deux ans…

Ainsi, les couleurs tendances en 2022 semblent découler d’une logique de l’apaisement. La maison est le lieu qui nous tient à l’écart des soubresauts du monde, elle doit donc envisager de s’habiller de couleurs en demi-teintes, dénuées d’agressivité, à la luminosité volontairement atténuée, différentes de la chromatique pastel qui, elle, reste lumineuse malgré la douceur de ses tons…

Nous retiendrons ainsi, pour les murs de notre foyer, les classiques beige et écru préférables à un blanc trop lumineux et anticocooning, le « cognac », marron un peu éteint rehaussé vaguement de rouge orangé, le « bleu horizon », sorte de fumée bleutée, le « vert ombré » très éteint, comme dans un brouillard, ou encore l’incontournable « terra cotta », valeur à la fois naturelle et rassurante. Pour certains, le « nude » – entre rose pâle et beige – sera la couleur de l’année, sans oublier son cousin le saumon. D’autres privilégient le vert sapin et même le vert émeraude, plus soutenu. Le « Very Peri » de Pantone – sorte de bleu Klein atténué et légèrement violacé – fera aussi, semble-t-il, beaucoup parler de lui. D’autres grandes voix de la déco sortent de cette tendance générale en prônant le Color Block qui consiste dans une même pièce, à travers le mobilier ou les objets et accessoires, à faire des associations osées de différentes couleurs. Certains s’inscrivent même en rupture avec ce mouvement en recommandant de s’amuser avec du papier peint à grosses fleurs !

Des formes et des matières réconfortantes

Concernant les formes et les matières recommandées par nos experts influenceurs en décoration, l’inspiration générale est identique à celle qui préside aux tendances couleurs : notre foyer est notre lieu de réconfort contre les troubles du monde…

Cette année, ils nous proposent de délaisser la sobriété scandinave pour renouer, sans trop nous éloigner d’un minimalisme de bon goût, avec les courbes, les formes tendresses dont nous avons peut-être particulièrement besoin ces temps-ci. Une touche de « seventies » qui nous fera renouer avec les sofas et tables basses ovales, par exemple.

Ces formes rondeurs s’allient très bien avec les matières brutes et naturelles dont les aspérités et les irrégularités procurent émotion et sentiment d’authenticité. Et ces formes comme ces matières sont une façon aussi d’amener la nature et sa bienveillance à l’intérieur du foyer, soit à travers des objets déco, des luminaires, soit même en intégrant un mobilier minéral en travertin, marbre ou céramique !

Bien entendu, nos stylistes conseilleurs ne sont pas tous sur la même longueur d’onde et certains proposent une année 2022 maximaliste remplie d’objets baroques, de motifs extravagants, d’or et d’argent, bling bling assumé et papier peint ronflant ! La fête des yeux pour oublier les malheurs du monde ?

Et si nous inventions notre propre style ?

Nous voyons qu’il y a beaucoup d’exceptions aux règles prônées par nos influenceurs… Pourquoi, alors, ne pas pousser la logique de l’exception dans ses ultimes retranchements et commencer à raisonner autrement, par nous-mêmes, en oubliant les faiseurs de mode ? Après tout, ils prétendent agir pour notre bien mais ne sommes-nous pas les mieux placés pour savoir ce qui nous fait du bien ?

Notre but à tous n’est-il pas de nous trouver en accord avec nous-mêmes ? La fonction principale de la maison consiste en cela et ceci est un dénominateur commun à tous les discours des conseillers lifestyle. De ce point de vue, chaque maison doit être unique, exprimer les goûts, les formes, les désirs, les couleurs des êtres uniques que nous sommes. Inutile de nous infliger des injonctions collectives quand il nous suffit de nous écouter intimement et de suivre nos désirs pour nous retrouver… et même de retrouver des parts oubliées de nous… la nostalgie nous fera combiner des meubles chinés en brocante avec les dernières créations Roche Bobois et les dernières inventions de la domotique. Important, la domotique qui installe notre foyer aux ordres de nos désirs immédiats. Nous retrouverons les plaisirs apaisants du jardin. Pour notre pur bien-être, nous déciderons peut-être d’adjoindre un jacuzzi à la piscine. Nous courrons les galeries d’art comme nous le faisions plus jeunes pour la joie de découvrir de nouveaux regards sur le monde, de nouveaux espoirs… Nous ferons preuve d’imagination en inventant des meubles que nous ferons réaliser par des artisans locaux. Irons-nous jusqu’à casser les vieux carrelages pour faire entrer de nouvelles matières dans la maison ? Nous choisirons aussi les couleurs que nous avons toujours aimées, liées à notre histoire personnelle, quitte à aller contre les codes généralement admis. Il n’y a pas de bon goût, il n’y a que le goût de soi qui, s’il est développé sans honte et en toute sincérité, imposera sa cohérence propre !

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

SUIVEZ-NOUS

20,494FansJ'aime
468SuiveursSuivre
426SuiveursSuivre
186AbonnésS'abonner

PUB

- Advertisement -spot_img

DERNIERS ARTICLES