Dîner entre collègues, pot après le bureau, soirée de gala? Les fêtes de fin d’année en entreprise sont, aujourd’hui, une partie intégrante de la vie d’une société. Au fil du temps, cette initiative pour dire « Merci » à ses collaborateurs, est devenu un outil de communication pour véhiculer l’image de l’entreprise. A tel point où, depuis une dizaine d’années, on parle de boom dans le secteur de l’événementiel durant cette période de l’année. D’ailleurs, les agences spécialisées communiquent sur leurs nouvelles offres pour leurs fêtes d’entreprise dès le mois d’octobre, voire avant.

Les fêtes de fin d’année en entreprise ne se résument plus à de simples dîners entre collègues. Au fil du temps, le simple pot après le boulot s’est transformé en soirée de gala avec surprises à volonté. Il est question de fédérer ses employés et de resserrer les liens au sein de la compagnie. La date et le lieu de l’événement sont choisis des mois à l’avance, chaque geste est calibré, les discours sont écrits, voire étudiés et on invite même les médias à « couvrir l’événement ». Où sont donc passés les fêtes de Noël au bureau et le déjeuner à la bonne franquette sous une tente dans la cour de l’entreprise ?

« Ça a commencé il y a environ une dizaine d’années, avec l’arrivée de sociétés spécialisées dans l’évènementiel. Ces derniers ont su donner des idées à des grandes entreprises pour l’organisation de leurs fêtes de fin d’année. Avant cela, les fêtes se limitaient souvent à une tente verte dans la cour du bureau avec un petit service traiteur très simple pour un pot de fin d’année », avance Cederix Babajee, directeur des ventes chez Impact Production Group, spécialisé dans la conception d’événements.

Ainsi, ce serait la concurrence qui a donné suite au développement d’offres plus élaborées et fait évoluer le secteur de l’évènementiel sur ce segment. « C’est devenu comme une mode d’aller vers des thèmes différents chaque année, tout en se renseignant sur ce que préparent les autres concurrents du même secteur d’activité. Si on prend l’exemple du secteur bancaire : la banque A fait une grande fête sur une thématique B, A son tour, la banque C va essayer de faire mieux avec une thématique D et ainsi de suite. »

Avec l’évolution de la communication, les entreprises se font donc « aider » pour créer leurs événements et gérer leur image. Allant de l’agence de communication médias jusqu’aux sociétés spécialisées en Team Building, sans oublier les prestataires de services spécialisés en création et communication événementielle. Des comités organisateurs de fêtes de fin d’année ont également vu le jour dans certaines entreprises structurées .

« La vie d’une entreprise est intimement liée à ses ressources humaines. Il y a un besoin de projeter et d’entretenir la culture d’entreprise, de communiquer son identité, de motiver le personnel autour de ces deux premiers facteurs, afin que les collaborateurs aient un sens d’appartenance à une compagnie et à une équipe. L’expérience qu’on vit pendant une fête d’entreprise en fin d’année se doit d’être différente à chaque fois dans la forme, mais cohérente dans le fond, au sujet des messages véhiculés. Il y a donc une recherche de quelque chose de différent, d’original ou de décalé, tout en restant fidèle à la philosophe de l’entreprise », observe Stéphane Lefort, Events Concept and Management Executive chez l’agence de communications, Ideos Communications.

Les événements font vivre tout un secteur

Évènementiel à Maurice

Le marché une fois en place, les structures ayant l’habitude d’accueillir ou de gérer des soirées privées se sont tournées vers la communication événementielle. Les grands groupes hôteliers qui offraient des services traiteur et d’animation ont développé leurs propres concepts pour réclamer une part du gâteau très appétissant que représente ce secteur.

Ainsi le groupe Indigo Hotels propose des offres spéciales pour les fêtes de fin d’année en entreprise. Des menus sont élaborés pour la période de fin novembre jusqu’à mi décembre, afin d’accueillir les End of Year Party dans les quatre hôtels et huit restaurants du groupe. Au cœur du Domaine de Beau Plan, L’Aventure du Sucre et le restaurant Le Fangourin offrent également un cadre d’exception pour l’organisation d’événements. Idem pour le Château de Labourdonnais à Mapou, qui a développé tout un segment événementiel afin d’accueillir tout types d’événements.

Par moments, ces lieux très prisés à l’île Maurice doivent être réservés des mois, voire une année à l’avance, afin d’être certain d’avoir la date choisie pour faire sa fête de fin d’année d’entreprise. Chaque prestataire propose la conception de l’événement, selon des modèles déjà établis ou en fonction des thèmes choisis par le client. Ce dernier peut demander une simple location lieux, un service traiteur, un DJ ou un service tout inclus.

Par exemple, Impact Production propose une liste de 25 thèmes de conception d’événements. Ces grandes entreprises font, à leur tour, appel à de nombreux prestataires pour réaliser au mieux les événements de leurs clients. Décorateurs, fleuristes, traiteurs, personnel de restauration, fournisseurs de boissons, transports et logistiques, professionnels de son et de lumière, tout le monde à son rôle à jouer. « Aujourd’hui, Impact Production emploie 70 personnes permanents. Il nous arrive à faire appel à 500 travailleurs saisonniers, sur des évènements bien précis. D’ailleurs, certains préfèrent travailler en saisonnier au lieu d’accepter un emploi chez nous. Vu de l’extérieur, on peut avoir l’impression que nous avons le monopole sur le marché de l’évènementiel. Or, grâce à Impact Production, plusieurs entreprises ont du travail. Nous allons des contrats à des entreprises, souvent, moins connues et faisons travailler beaucoup d’entrepreneurs. Cela va des PME jusqu’aux petits propriétaires de pirogues, pour les feux d’artifices lancés en mer… », Indique Cederix Babajee.

Les budget de fêtes de fin d’année d’entreprise peuvent varier entre 250 000 roupies et 4 million de roupies pour les plus gros événements.

Pour ce qui est des budgets, nos interlocuteurs indiquent des tarifs allant de Rs 400 à Rs 5 000 par personne pour un dîner ou déjeuner dans un hôtel. Tout dépend de la demande et du budget de l’entreprise. Chez Impact Production, on nous confie que les budget de fêtes de fin d’année d’entreprise peuvent varier entre 250 000 roupies et 4 million de roupies pour les plus gros événements. Ce qui représentent des chiffres importants pour le secteur hôtelier et évènementiel durant le dernier trimestre de l’année.

Commentaires Facebook

Donnez votre Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous devriez lire aussi

Environnement: le golf est-il “durable”?

Cela a longtemps constitué une critique majeure formulée