Le concept esthétique baptisé Wabi-Sabi au Japon, qui doit ses lettres de noblesse en occident au galeriste et décorateur flamand Axel Vervoordt, met en scène la beauté imparfaite de l’artisanat et de la nature dans les intérieurs. Une nouvelle vision du luxe qui s’illustre dans l‘art de l’épure, bien loin des clichés bling. Le Wabi-Sabi relie deux principes: Wabi (solitude, simplicité, nature dissymétrie…) et Sabi (l’altération par le temps, la patine des objets, le goût pour les choses anciennes).

La “grandeur” réside dans les détails discrets et négligés. Ses préceptes philosophiques sont simples: se défaire du superflu, accepter l’inévitable et l’impermanence, ne surtout pas chercher la perfection.

Le Wabi-Sabi s’exprime dans les produits anciens ou artisanaux, ayant un vécu emprunt de nostalgie ou une âme ,  les céramiques écaillées, le métal patiné et oxydé par le temps, les toiles usées, les murs effrités, les matériaux bruts, taillés dans le bois, les objets déformés, fatigués, des formes simples, élégantes, ….
Il s’exprime également dans l’art du thé, de l’ikébana ou du bonzaï.

Coté déco,  qu’est ce que cela signifie ?

Un intérieur Wabi-Sabi est rustique, avec beaucoup de caractère et de charme. Une austérité raffinée qui invite donc à la quiétude et à la méditation. Si le concept est japonais, les objets et meubles utilisés pour la déco restent locaux. Ce style de décoration brute mélange les objets ethniques, les matières naturelles, le béton ciré…Les formes sont imparfaites, l’ensemble est irrégulier et c’est cela qui donne du cachet à votre intérieur!

Côté couleurs, la palette est naturelle, souvent sombre, toujours neutre et rassurante. Entendons par là toutes les nuances de gris, gris bleu au gris chaud,  vert foncé, les marrons et les noirs, le blanc cassé, les patinés, les teintes naturelles, les couleurs rouille….Ainsi, la palette se veut authentique, sincère et intime…Tout pour rendre l’atmosphère harmonieuse et sereine.

Le Wabi-Sabi coté espace

On épure son intérieur, l’inutile a disparu car on se recentre sur le nécessaire et l’utile de bonne qualité et sans artifice. On privilégie le vide et l’espace, le silence, la dissymétrie, la simplicité. Les espaces ne sont pas surchargés, les beaux objets sont mis en relief, tout comme les éléments d’une vieille maison par exemple… L’idée est de privilégier cet environnement zen pour des pièces qui invitent à la réflexion et au repos comme un bureau, une chambre ou encore une salle de bains.

Le Wabi-Sabi coté mobilier

On préfère le vieux et sa patine sans compromis, en choisissant des meubles qui ont une âme et une histoire à raconter. On chine les objets. On les récupère dans une vieille bâtisse, mais on ne les retape ensuite qu’au minimum. Leur beauté réside dans leurs cicatrices, un peu comme le Kintsugi, cet art japonais qui consiste à réparer les objets cassés avec de la poudre d’or pour mettre en valeur les cicatrices et souligner le vécu de l’objet. On crée donc une ambiance toute à la fois chargée d’histoire et de modestie. On met en valeur les marques que le temps a laissé sur chaque meuble, la peinture écaillée et usée, sans bien sûr jamais tomber dans le négligé! On imagine une lampe de papier recyclé, des palettes recyclées qui font office de table basse ou de sommier de lit.

Les matières nobles qui ont du cachet sont à privilégier comme le bois, la céramique,  les beaux métaux.

Le Wabi-Sabi coté murs et sols

On mise sur l’uni. On n’est plus à l’âge du sol de terre battue, mais un sol en béton ciré ou en grand carrelage mat conservera bien l’esprit. Et si le sol est abimé, on le répare simplement. De même pour les murs: béton ciré, enduit à la chaux, peintures naturelles… On irait même jusqu’à les décrépir par nous même s’ils n’arborent pas déjà les stigmates du temps. On imagine aussi un mur de papier peint vintage ou recouvert intégralement de vieilles planches de bois cérusées…

Avoir une déco Wabi-Sabi, c’est apprendre à aimer la patine des meubles, leur peinture écaillée. C’est avoir un intérieur zen, propice à la méditation, harmonieux et surtout meublé avec parcimonie d’objets utiles et beaux. C’est donc apprendre à apprécier le temps qui passe et qui laisse sa marque et se reconnecter avec la terre.

En synthèse, cette tendance qui prône le minimalisme se conjugue avec la prise de conscience écologique, le focus sur le bien être, le naturel, le lâcher-prise, avec le respect de l’environnement en principale toile de fond!…

Page réalisée par
Stéphanie Desvaux de Marigny
DECORATION D’INTERIEUR
Tel: 5 255 66 78
Facebook: Stephanie de Marigny Design – Mauritius

Commentaires Facebook

Donnez votre Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous devriez lire aussi

Mix and match pour une mise en scène de la déco!

Out la déco total look! Aujourd’hui on mélange