24.3 C
Île Maurice
jeudi, février 22, 2024

Petits molosses, grandes vertus…

Elles sont discrètes, ne pèsent que 6 à 8 grammes et leurs cris sont inaudibles à l’oreille humaine. Les chauves-souris cavernicoles de Maurice rendent pourtant des services inestimables à la nature et aux humains, en régulant les populations d’insectes dont elles font leur repas chaque nuit.

Les chauves-souris insectivores des cavernes sont communément appelées « petits molosses », parce que leur museau est renflé comme celui d’un dogue. Chaque nuit, ces mammifères endémiques de Maurice peuvent manger l’équivalent de leur poids en insectes, moustiques et nuisibles des arbres fruitiers. Décrites une seule fois en 2008 sous leur nom scientifique, Mormopterus acetabulosus, elles n’ont pas fait l’objet de recherches plus approfondies, jusqu’à ce qu’une étudiante de l’université, Ashmi Bunsy, décide d’en faire son sujet de doctorat… 

Considérées comme espèce commune il y a quinze ans, elles sont aujourd’hui en danger. Ashmi Bunsy en recense environ 8000 individus répartis dans 11 cavernes du pays, et explique cette raréfaction par la destruction de leur habitat, les grottes et cavernes, et par l’usage abusif de pesticides pour lequel Maurice bat le record d’utilisation à l’hectare, affectant ainsi la santé humaine, la biodiversité et la fertilité des sols… Le petit molosse pourrait justement faire partie de la solution à ce problème, si son habitat n’était pas transformé en dépotoir clandestin, fosse septique illicite, point de trafic de drogue ou de pratiques occultes, etc. Il est urgent de redonner aux cavernes leur rôle de sanctuaires de biodiversité. 

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

SUIVEZ-NOUS

20,998FansJ'aime
468SuiveursSuivre
420SuiveursSuivre
186AbonnésS'abonner

PUB

- Advertisement -spot_img

DERNIERS ARTICLES