Du local, mais sans folkore, de la simplicité, mais de qualité, en plaçant la culture et l’humain au coeur de l’expérience, c’est tout le concept de la nouvelle marque du groupe hôtelier mauricien LUX*. Premier d’une liste à venir, SALT of Palmar a ouvert discrètement le 1er novembre dernier.

Vingt et une années à officier dans le milieu hôtelier profite non seulement au savoir-faire, mais aiguise une certaine vision du métier. Avant de se retrouver aux commandes de l’étonnant SALT of Palmar, Raj Reedoy, son directeur général, est passé par la matrice de l’excellence du service hôtelier mauricien. Mais la précision est d’importance souligne t-il: son choix professionnel n’est pas le fruit d’un aiguillage hasardeux, mais bel et bien l’illustation d’une vocation chevillée au corps. Après avoir démarré sa carrière à l’hôtel The Residence, c’est une halte prolongée de dix ans au sein du mythique Saint Géran qui lui inculquera les bases solides de son métier. Engagé comme majordome lors de l’ouverture de l’hôtel en 1999, il en ressortira responsable d’hébergement. S’ensuivent une expatriation à Dubaï en 2008, pour le Royal Mirage, établissement appartenant au même groupe One&Only et, un retour dans son île par le biais de l’hôtel Intercontinental. 2010 marque le début de son aventure avec LUX*, en tant que directeur adjoint du LUX* Bellemare pendant 7 ans, avant de prendre la direction générale de SALT of Palmar.

Une atmosphère dynamisée par une gamme de couleurs vitaminées

Dans le groupe de réflexion SALT

Un sacré challenge, doublé d’une grande chance de se retouver aux commandes d’un établissement au concept novateur. “Une mission tout à fait excitante, d’autant que la nouveauté a cette capacité extraordinaire à booster l’énergie au point de se surprendre soi-même”, sourit-il. Raj faisait partie du groupe de réflexion ayant planché sur le concept d’un produit qui se voulait en rupture avec le déjà vu, déjà connu. Il en est ressorti un boutique hôtel de 49 chambres, à la philosophie d’une rare modernité qui privilégie l’esprit local comme vecteur de partage. Car si le visiteur veut toujours la chaleur du soleil et le bleu de la mer, “ il veut aussi s’immerger dans la culture du pays où il se trouve. SALT of Palmar permet cela, d’une part en ramenant entre ses murs tout ce qui compose l’esprit mauricien et d’autre part en créant pour nos hôtes les opportunités de rencontres à l’extérieur ”, soutient Raj. Faire simple, local, écologique, humain et original, valeurs sur lesquelles se sont érigés les principes fondateurs de SALT impliquent, par exemple, de ne jamais utiliser de plastique à usage unique – écologique -, de ne pas servir de boeuf – importé et contraire au principe du local – ou de soutenir l’économie alentour en se fournissant auprès des producteurs du coin – humain. “Nos partenaires corrige Raj, chez lesquels peuvent se rendre nos hôtes pour les regarder travailler”.

Des partenaires qui ouvrent leurs portes aux clients

Comme chez Janine, la céramiste ayant créé la superbe vaisselle de l’hôtel, ou Reotee créatrice de paniers de plage à base de plastique recyclé, spécialement pour le SALT of Palmar. Des principes fondateurs, qui servent toujours de boussole lorsqu’il s’agit de décider, de trancher sur la voie à retenir et créant l’effet surprise aux quatre coins de l’hôtel. Comme l’accueil de chaque client par une petite méditation sur la plage. Et puis n’est-ce pas un peu révolutionnaire que de bannir la télé et le mini-bar – pour créer la connexion autour des bars – dans les chambres…? Et que dire du concept bien-être? Basé sur le mélange d’une gamme de sels et d’huiles essentielles à composer selon le désir du client, il fait la différence grâce à son “salt room” – un espace détente au sol recouvert de sel d’Himalaya, dont les particules diffusées dans l’air sont reconnues pour leurs vertus de guérison-, qui fait office de pionner sous les latitudes indianocéaniques. Illustrations que, pour décliner sa propre version du luxe, SALT of Palmar a fait le pari d’ignorer les sentiers battus.    

Commentaires Facebook

Donnez votre Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous devriez lire aussi

David Seinker, l’homme qui vous permet de travailler dans le luxe

Il est jeune et sympathique, doté d’un physique