Care-co, une ONG rodriguaise opérant à Camp du Roi présente une double particularité. Elle est à l’origine d’un miel multi-primé à l’international lors du Honeyshow tenu en Angleterre et n’emploie pour son conditionnement et sa mise en pot que des personnes souffrant d’un handicap.

l’entrée, dans une zone sécurisée du complexe, 25 ruches bien alignées attirent les abeilles travailleuses. Le centre récolte et met en pots environ 1000 kg de miel en moyenne par an. Très prisé, ce miel commercialisé sous la maqrque LACAZ qui a décroché le premier prix lors du Honeyshow 2009 et un certificat Hazard Analysis and Critical Control Point* en 2011 a bien progressé sur l’échelle de la qualité grâce aux méthodes d’enseignement de Michael Duggan, formateur en apiculture. Bon an, mal an, les abeilles butinent ce qui se présente à elles, tout dépent de ce qui pousse dans l’île. Fleurs de manguiers en 2016 ou encalyptus pour 2017, ce qui confère au liquide précieux, par ailleurs vecteur de bienfaits multiples, ce goût unique.

Production à la baisse observée

Sur la dizaine d’apiculteurs recensés, si certains pratiquent leur art sur les ruches du centre, d’autres fournisseurs de Care-co sont à leur propre compte. Éric Spéville fréquente Care-Co depuis bientôt 23 ans. Attaché à cet organisme en tant que superviseur, il y a fait ses débuts, seul. « D’une année à l’autre, la récolte est variable parce que les abeilles sont capricieuses et aussi parce que les fleurs viennent à manquer pour cause de déforestation. »

Dans une salle bien équipée, les employés traitent le miel avant de le mettre en pot. « Il faut filtrer le miel pour enlever la cire qui est destinée à la production de bougies. Par la suite, on le laisse reposer pendant deux à trois jours avant de remplir les bocaux et de les étiqueter ».

Outre fournir un miel de qualité, cette ONG qui emploie une vingtaine de personnes souffrant d’un handicap a développé en parallèle, d’autres activités pour leur permettre de vivre du fruit de leur travail. La fabrication de produits dérivés du miel, comme des bougies faites à partir de la cire d’abeille ou des savonnettes parfum citronnelle, orange ou autre en fait partie.

Une grosse partie du miel LACAZ est écoulé directement sur le salon Honeyshow. Il serait même rentré dans les cuisines de la Cour d’Angletterre.

Activités dérivées du miel

Non loin de la salle de réception, une équipe spécialisée dans la transformation de la noix de coco est en pleine activité. Plusieurs petites machines tournent à plein rendement. A l’intérieur, un nuage de particules de poussière flotte dans l’air. Munis de masque et de lunettes de protection, les ouvriers découpent des noix de coco pour leur donner différentes formes. D’autres se consacrent à leur polissage. A la fin de la chaine de travail, en sortiront boucles d’oreille, porte-clés, barrettes à cheveux et autres objets décoratifs dédiés tant aux touristes qu’aux Rodriguais.

Erigé au rang de chef polisseur, les noix n’ont plus de secret pour James Lisette. « L’innovation apporte toujours un plus. Elle fidélise aussi les clients en attente de nouveautés pour se faire plaisir, ou faire plaisir à des amis. Chaque pièce diffère les unes des autres sur le plan de de la couleur ou du strié. C’est à travers leur unicité que se cache leur beauté. ».

Vendus à Camp du Roi, dans la minuscule et typique boutique de Port Mathurin et aussi au dutyfree de l’aéroport de Plaine Corail, certains produits occupent aussi les étagères des hôtels de l’île. Avec une restriction en ce qui concerne le miel, dont le rendement a sensiblement chuté. 

*Système HACCP en français, (système d’analyse des dangers – points critiques pour leur maîtrise) est une méthode de maîtrise de la sécurité sanitaire des denrées alimentaires élaborée aux États-Unis par un laboratoire dépendant de la NASA.

Au départ, un Américain

Le centre qui a vu le jour en 1989 et portait alors le nom de Craft-Aid est devenu Care-Co en 2004. Une évolution associée à Paul Draper, un Américain retraité établi dans l’île depuis 25 ans. On lui doit d’avoir facilité l’accès à l’emploi de personnes autrement capables – définition désignant des personnes souffrant d’un handicap et néanmoins susceptibles de faire des choses – en créant Care-Co et d’avoir eu la brillante idée de creuser le veine du miel en le hissant sur l’échelle de la qualité.

Commentaires Facebook

Donnez votre Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous devriez lire aussi

Opération de séduction des spécialistes français des énergies vertes

Les représentants du Syndicat français des Energies renouvelables