Les 14 et 15 octobre derniers, le Caudan Arts Centre accueillait la deuxième édition de l’AfrAsia Bank sustainability Summit (Le Sommet pour le Développement Durable de l’AfrAsia Bank). Cette édition était centrée sur le thème: “Orienter les Objectifs de Développement Durable (ODD) vers le niveau supérieur”. 

Répartis en ateliers de travail, les nombreux participants ont eu à réfléchir sur des thèmes aussi variés que l’économie bleue, les villes vertes, le tourisme responsable ou l’environnement, le social et la gouvernance (ESG). Chaque atelier était animé par un spécialiste reconnu, issu du monde de l’entreprise, de la communauté scientifique ou d’organisations internationales.

Parmi les différents intervenants à ce séminaire de haut niveau, le scientifique et prospectiviste de renommée mondiale, Gunter Pauli aura, parmi d’autres, marqué les esprits des participants à l’atelier “économie bleue”. Présentant les enjeux d’une pêche durable, G. Pauli a ainsi établi un parallèle entre les futures techniques de pêche en cours d’élaboration et le prélèvement sélectif effectué par certaines baleines dans les bancs de poissons. Selon lui, certains cétacés ont la faculté d’identifier les poissons femelles porteuses d’oeufs et organisent leur attaque du banc pour ne prélever que les autres individus… Si la pêche industrielle parvient à mettre en oeuvre des techniques aussi efficaces de ciblage, c’est la durabilité de la resource halieutique, aujourd’hui menacée, qui pourrait bien être assurée.

Au-delà de cet exemple frappant, l’ensemble des groupes de travail ont pu débattre de la pertinence, dans chaque secteur d’activité, des ODD, partager les résultats enregistrés par les mesures déjà prises dans chaque entreprise ou organisme et proposer de nouvelles actions.

Pour son Excellence Christine N. Umutoni, Coordonnatrice Résident des Nations Unies pour l’île Maurice et les Seychelles, “les ODD offrent à toutes les entreprises un nouvel objectif qui leur permet de traduire les besoins et les ambitions du monde en solutions. Ces solutions permettront aux entreprises de mieux gérer leurs risques, d’anticiper la demande des consommateurs, de se positionner sur des marchés en croissance, de sécuriser l’accès aux ressources nécessaires et de renforcer leurs chaînes d’approvisionnement, tout en faisant progresser le monde sur la voie du développement durable et inclusif.

Question de survie à moyen terme

Group CEO de IBL Together (partenaire d’AfrAsia Bank pour l’organisation de ce séminaire), Arnaud Lagesse devait, quant à lui, revenir sur les raisons de l’engagement de son groupe, en déclarant: “Ce partenariat marque l’engagement personnel de notre groupe pour améliorer la compréhension globale de la durabilité et des ODD à Maurice. Nous travaillons activement à la création d’un avenir meilleur pour tous, et des changements décisifs en matière de développement durable font partie intégrante de notre façon de travailler, à travers la transformation des systèmes et pratiques existants dans le groupe.

Quant à Luvna Arnassalon-Seerungen, Head of Corporate Sustainability and CSR d’AfrAsia Bank, et coordinnatrice du séminaire, elle souligne le caractère vital, pour le tissu économique local, de se tourner vers le développement durable: “Après la crise financière, explique-t-elle, et sous les contraintes environnementales, le virage vers une économie durable, verte et responsable est devenu un enjeu majeur, pour les entreprises, à l’échelle internationale et locale. Cette approche permet d’apporter des solutions innovantes aux problématiques sociales et environnementales auxquelles peut faire face notre société. De plus, elle permet de renforcer le système économique mauricien en fonction de valeurs d’innovation et de collaboration.

Pour certaines entreprises, ce sont des signes qu’il faudrait se réinventer, trouver un nouveau modèle économique et ainsi se tourner vers des modes de production plus respectueux de la planète, des écosystèmes, de la biodiversité, mais aussi de la santé. Pour les entreprises qui sont dans le domaine de la consommation quotidienne, il est question de survie à moyen terme. Le développement de technologies propres ou vertes, mais aussi l’innovation, devrait donc être au cœur de la stratégie des entreprises. Il est important de comprendre que le business “as usual” ne suffit plus.

RHT Bus Services Ltd et Leal & Co. Ltd récompensés

A l’issue de cette deuxième édition de l’AfrAsia Bank Sustainability Summit, deux entreprises locales ont reçu des AfrAsia Bank Sustainability Awards. RHT Bus Services Ltd a décroché le prix de « Best Sustainability Project » alors que Leal & Co. Ltd a été reconnue «Best Sustainable Business ».

Les candidatures reçues représentaient différents secteurs et des entreprises de toute taille. L’AfrAsia Sustainability Awards a été jugé par un jury indépendant composé de professionnels de haut niveau issus de divers domaines d’expertise et d’organismes institutionnels, tels que les Nations Unies, l’Agence Française de Développement (AFD) et la Commission de l’Océan Indien.

Commentaires Facebook

Donnez votre Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous devriez lire aussi

Une seconde vie pour les bouteilles en verre

Ce projet de recyclage a vu le jour