Initiée par le Moka Rangers Sports Club, cette infrastructure de 8000 m² réalisée dans le respect des standards internationaux permettra aux vététistes, amateurs ou professionnels confirmés, de s’entraîner sur des parcours adaptés à tous les niveaux. 

Cette idée revient au premier mauricien à avoir concouru aux Jeux Olympiques 2016 dans la catégorie VTT. Le champion cycliste Yannick Lincoln était persuadé que concevoir un espace dédié au VTT contribuerait à élever le niveau de la discipline et pourquoi pas à favoriser la naissance de graines de champions. « Je m’étais aperçu que mes concurrents étaient plus audacieux que moi, car à Maurice nous ne disposions d’aucun parcours d’entraînement qui prépare aux compétitions internationales », expliquait en guise d’introduction, le responsable des disciplines cyclisme et VTT au sein du Moka Rangers Sports Club. Situé dans le quartier d’Helvétia, à proximité du Lycée des Mascareignes, ce circuit a été inauguré le 29 juin en présence d’Anil Gayan, le ministre du Tourisme et Stéphane Toussaint, ministre de la Jeunesse et des Sports, au Synergy Sport & Wellness Institute.

En phase avec le « live, work and play» de Moka

Cette infrastructure sportive estimée à plus de Rs 1 million, dont la construction a débuté en janvier, « vient élargir les offres sportives et de loisirs de la smart city de Moka, ce projet de ville intelligente porté par ENL qui repose sur le concept de « live, work and play ». Avec les pistes cyclables déjà aménagées au quartier de Telfair ou encore le Moka Trail, dont les parcours sont ouverts au public toute l’année, la région vise à améliorer constamment la qualité de vie de ses habitants, mais aussi des gens qui y travaillent », a appuyé Johan Pilot, CEO d’ENL Property également présent.

Le projet du Bike Park qui a immédiatement fait des émules a pu en effet compter sur le soutien de nombreux sponsors, dont les ressources humaines et financières du ministère du Tourisme à travers la Mauritius Tourism Authorit. Si ENL Property a fait tout bonnement don du terrain, d’autres entreprises ont contribué à la matérialisation de ce projet en donnant équipements et machines, mais aussi en partageant gracieusement savoir-faire, compétences et temps. Anil Gayan a réitéré avec force son soutien au nouveau Bike Park qui présente le double intérêt selon lui d’inciter les Mauriciens à bouger car « avec 50% de la population touchée par le diabète, il ne faut plus hésiter à investir et impliquer nos ressources dans le sport», de même que ce dernier constitue un argument supplémentaire pour sortir les touristes de leurs hôtels et aller à la découverte d’une Maurice insoupçonnée. « Cette initiative adhère totalement à la philosophie de notre ministère », a t-il conclu. Le circuit qui sera géré et entretenu par le Moka Rangers Sport Club sera appelé à évoluer au fil du temps, au gré de l’engouement qu’il saura créer auprès des jeunes et des moins jeunes.

Commentaires Facebook

Donnez votre Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous devriez lire aussi

Le coaching privé, de la remise en forme à la détente avec Coryse Auffray

Le coaching privé ou personal training est une