Design Digest, à Rivière -Noire, se positionne dans le domaine du design et du développement de immobilier à Maurice. S’inspirant des paysages et du climat tropical de notre île, la société propose des créations innovantes, alliant modernité et idées venus d’ailleurs pour des décors des plus originaux. Le projet Lagoon Bay à Tamarin en sera un nouvel exemple. – propos recueillis par Zubair HANSYE

Parlez-nous de votre parcours?

Natif de l’île Maurice, après 33 ans de vie à Paris je m’installe dans mon île natale, il y à huit ans. Après quelques années dans l’import de meubles contemporains, j’ai toujours été dans l’univers du design d’intérieur. Mes premiers projets sur le territoire mauricien sont de maisons individuelles. Rapidement, je passe au design des bureaux d’entreprises et des espaces publics, tels que les locaux d’Accenture, Fruit I.T. Outsourcing, Riverland Sports Club Grand-Baie, le restaurant Lakaz Cascavelle, le Cloud Club ( à Singapour ) et Lakaz à Pain et Renaissance Spa à Tamarin, entre autres.

 Quelles sont les activités de Design Digest Ltd ?

Design Digest existe depuis trois ans et se positionne principalement dans le domaine du Design et du développement de projets immobiliers. Nous nous spécialisons également dans l’AMO (assistance à maîtrise d’ouvrage), c’est-à-dire, suivre un projet et le mettre en œuvre de A à Z. Le suivi de chantier est très important à l’île Maurice. Pour mon futur chantier, nous avons développé une application téléchargeable sur certain Smartphones qui permettra aux clients de suivre l’évolution de leur projet immobilier et d’avoir des notifications, mises à jour quotidiennement, sur l’avancement du chantier. Design Digest héberge également la marque « Jason », une signature de mes créations, intégrant mon style de design.

Après ces quelques années passées à travailler dans le monde de la décoration intérieur et de l’architecture à l’île Maurice, quel est votre point de vue sur l’évolution du secteur immobilier à Maurice ?

Depuis ces huit dernières années, l’île à beaucoup évolué. Beaucoup de beaux projets ont vu le jour. Par exemple, Bagatelle, un très beau projet qui fonctionne. Il y a aussi le bâtiment de la Mauritius Commercial Bank à Ébène, La Balise Marina à Rivière-Noire…
Pour faire, encore plus, évoluer les choses, je pense qu’il serait bien d’avoir plus de concours d’architecture à Maurice. Cela se fait partout dans le monde, afin de tirer les projets vers le haut et avoir des belles créations.

Pour faire, encore plus, évoluer les choses, je pense qu’il serait bien d’avoir plus de concours d’architecture à Maurice. Cela se fait partout dans le monde, afin de tirer les projets vers le haut et avoir des belles créations.

 

Pensez vous que les principes d’urbanisme sont respectés dans le développement immobilier chez nous ?

Je ne dirais pas qu’il y à un manque de considération pour l’urbanisme, mais n’oublions pas que derrière chaque projet il y à un client différent. Très souvent, les clients ne font pas assez confiance à l’architecte qu’ils emploient. Je trouve aussi que certain grands projets, tels que les Smart Cities peuvent être des modèles d’urbanisation. Ici, je pense notamment au projet de Trimetys à Tamarin, que je trouve vraiment superbe à l’échelle et intégré à la densité de la région Ouest. Pour le reste, j’avoue ne pas faire ce genre d’analyse. Je me concentre à faire mon travail, en voulant laisser des beaux projets derrière moi.

Quels sont vos futurs projets ?

Apres avoir développé des projets à la demande de clients professionnels ou privés, je développe mes propres projets immobiliers depuis 2013. J’ai commencé par « One Loft » à Tamarin et, en ce moment, je lance « Lagoon Bay ». Ce projet destiné au marché mauricien, se place également dans le cadre de la loi des ‘grounds + two’, permettant
ainsi aux étrangers de pouvoir acheter un appartement sous certaines conditions. Lagoon Bay comprend huit appartements et deux Penthouse sur les hauteurs de Carlos, à Tamarin.
J’y ai consacré beaucoup de temps, en termes de créativité et de réflexion. Je suis soutenu par une belle équipe, qui travaille sur Lagoon Bay. Je tiens beaucoup à ce « bébé », car c’est le fruit de divers voyages, rencontres, lectures, d’idées et de café.
Pour le futur, nous verrons. Je suis tellement concentré sur ce nouveau projet, que je préfère penser uniquement au présent.

Pourquoi l’île Maurice ?

Une envie de changer de vie et l’envie de venir y fonder une famille étaient le moteur de ce choix.

Maurice, c’est le paradis ?

Oui. Je le pense, car Maurice est une très belle île. Avec tout ce qui se passe ailleurs en ce moment dans le monde, comparé à un réveil avec ce soleil, le chant des oiseaux et toute cette mixité de personnes, je me dis que nous avons de la chance d’être là. Le fait de se sentir bien quelque part, est déjà une forme de Paradis. N’est ce pas ?

Qui est Jason Chelvanaigum en intimité ?

Un papa qui veux briller dans les yeux de ses enfants. Un mot pour vous définir ? Anticonformiste. Cela me définit bien. Je suis né ici, mais j’ai vécu ailleurs. Mes influences sont d’ailleurs et je les implante ici. J’aime le fait d’être différent ou indéfini. Cela me donne beaucoup plus d’aisance à la création et dans mes rencontres. Disons que je fais ce que j’aime et j’essaie de le faire au mieux.

Qui choisiriez-vous comme architecte pour conceptualiser votre maison autre que vous même ?

C’est une bonne question ! Il y à beaucoup de talent à Maurice, mais je pense à Eric Chavoix. C’est un architecte très talentueux et pousse les limites de la créativité. J’apprécie beaucoup son travail.

Commentaires Facebook

Donnez votre Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous devriez lire aussi

Mon île Maurice par Emmanuel de La Haye, Directeur associé de BARNES International Realty

Leader de l’immobilier de luxe à l’international, BARNES