Avant de souhaiter à tout le monde ‘banane’ – (ba -na -né : bonne année), il y a des traditions mauriciennes à respecter. Chacun le fait à sa façon mais au final tout le monde y trouve son compte.

Note de lecture: en kreol morisyen, les « e » se prononcent comme « é » en français. 

Banane pe koste (Le Nouvel An approche)Comme chaque année, à l’approche des fêtes de fin d’année, les mauriciens s’organisent. On ne veut pas passer le cap sans changements. Les séances de shopping commencent très tôt. Sur la liste, pas seulement les cadeaux pour Noël, mais de nouveaux rideaux et autres linge de maison. En effet, pour beaucoup de Mauriciens, Nouvel An est synonyme de rénovation. On refait toute la peinture, on change quelques meubles, on refait sa garde-robe… certaines s’engagement même dans de projets de constructions ou d’extension de leur maison. Tout est bon pour que 2017 soit différent.

La rentrée des classes étant prévue pour début janvier, les parents s’attaquent également à l’achat du matériel scolaire pour ne pas se bousculer après les fêtes. Par conséquent, durant le mois de décembre, les rues de la capitale, des villes ainsi que les grandes surfaces sont bondées, même si c’est pour ne faire que du lèche-vitrine. Il faut savoir que c’est également la période des soldes à Maurice.

D’autre part, nombreux sont ceux qui attendent d’avoir leur ‘bonis’ de fin d’année ou le treizième mois de salaire, qui arrive en décembre, pour ces projets. Dans certaines entreprises, dépendant des profits réalisés, les employés touchent jusqu’à l’équivalent de quatre mois de salaire en plus.

Quelques expressions courantes propre à cette période de l’année :

– Magazin ouver ziska tar pou Nwel ek Lane. Kan sorti travay mo pou al aste bann zafer ouswa pou gete ki ena.

– Les boutiques restent ouvertes très tard à l’occasion de Noël et du Nouvel An. En sortant du boulot, j’irai acheter quelques trucs ou faire du lèche-vitrine.

– Mo pe rod enn pint pou refer lapintir partou kot mwa.

– Je cherche un peintre pour repeindre toute ma maison.

– Mwa, mo pe sanz tou mo bann rido.

– Moi, je change tous mes rideaux.

Ensuite, il y a les croyances du jour de l’an :

– Tanto, bizin fer lanti ek bouyon pwason. Sa pou amenn prosperite ek boner dan lakaz pou sa nouvo lane-la.

– Ce soir, il faut préparer des lentilles et du bouillon de poisson. Ça va apporter la prospérité et le bonheur dans notre maison pour cette nouvelle année.

Préparez vos gajak (amuse-gueules) et vos bouter (boissons). Il faut finir 2016 en beauté et accueillir 2017 dans une ambiance de joie et de gaieté. Je vous souhaite, à tous, une bonne et heureuse année 2017.

Commentaires Facebook

Donnez votre Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous devriez lire aussi

Faire des travaux à la maison

J’ai des réparations/rénovations à faire dans la maison.