Christine Lagarde, directrice générale du Fonds monétaire international, a animé le 1er février une conférence panafricaine sur les activités bancaires transfrontalières. Un des domaines dans lesquels Maurice a le potentiel d’être un pôle africain, l’autre étant la technologie financière. 

Article paru dans La Gazette, 1er mars 2017

C’était l’une des conférences les plus attendues de ce début d’année. Christine Lagarde, dans le cadre de sa tournée africaine, a mis en lumière ce que l’institution de Bretton Woods pense de Maurice et du continent en général. Si les louanges n’ont pas manqué lors de sa conférence le mercredi 1er février, la patronne du FMI a aussi mis en garde contre certains risques liés à l’expansion des banques, notamment en raison des pressions exercées sur les autorités de régulation. Citant les sociétés holding basées dans un pays avec des filiales dans d’autres pays et qui sont soumises à la réglementation des pays hôtes, en exemple, Christine Lagarde a déclaré : « Il n’y a aucun doute qu’une telle situation impose un lourd fardeau sur les superviseurs des compagnies ».

Une bonne partie de son intervention a été axée sur le taux de bancarisation en Afrique, où plus de 90% de la population n’a pas accès au système bancaire traditionnel. Mais le ‘mobile banking’ et le ‘mobile payment’ sont en train de gagner du terrain sur le continent. La patronne du FMI a notamment cité le Kenya où 98 % des transactions financières se font via Smartphone. Le Kenya reste la référence dans le domaine de la bancarisation sur mobile, mais d’autres pays d’Afrique endent également à emboîter le pas.

Le point de vue de Christine Lagarde rejoint celui d’autres acteurs des services financiers, notamment la Grande-Bretagne qui estime que l’avenir du système bancaire en Afrique passe par le mobile. La question a été soulevée lors d’une conférence conjointe organisée par le haut-commissariat britannique à Maurice et l’agence de promotion des services financiers (FSPA), fin janvier. Il a alors été question de faire de Maurice un pôle dans le domaine de la ‘FinTech’, autrement dit la technologie financière, pour la région. Une « Ambition légitime », estime Christine Lagarde.

Christine Lagarde - FMI -Ile Maurice

Lors de son bref séjour à Maurice, la patronne du FMI a aussi rencontré le gouverneur de la Banque centrale, Ramesh Basant Roi, qui a donné un cocktail en son honneur le 31 janvier dernier.

Commentaires Facebook

Donnez votre Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous devriez lire aussi

YU Lounge

Vous êtes un voyageur pressé et allergique aux