Avez-vous des sautes d’humeur, des accès de colère et des coups de fatigue? Les troubles de la thyroïde en sont peut-être la cause, comme l’expliquait le Dr Suleiman Shimjee, spécialiste en endocrinologie et diabétologie, invité par la Clinique Darné à parler des problèmes liés aux troubles de la thyroïde, lors de sa session mensuelle « A Nu Mett Enn Dialog ».

C’est la thyroxine, hormone sécrétée par la thyroïde, qui contrôle le métabolisme du corps. Et les problèmes surviennent quand la glande ne produit pas assez de thyroxine (hypothyroïdie), ou quand elle en produit trop (hyperthyroïdie). 

« C’est souvent en repérant les symptômes que l’on peut savoir si on a besoin de faire un test sanguin pour contrôler sa thyroïde. Dans le cas de l’hypothyroïdie, le métabolisme de la personne fonctionne plus lentement et, de ce fait, elle risque de prendre du poids, à avoir plus froid, la peau sèche… Par opposition, dans le cas de l’hyperthyroïdie, elle a tendance à perdre du poids, à avoir plus chaud et son état émotionnel est généralement très instable. » introduisait le Dr Shimjee.

Le Dr Suleiman Shimjee, spécialiste en endocrinologie et diabétologie

Traitement médicamenteux, radioactif ou chirurgical

Dans le premier cas, un traitement (à vie) de pilule de thyroxine va rétablir le bon fonctionnement du métabolisme. Par contre, traiter l’hyperthyroïdie (de un an à 18 mois) est plus compliqué car il s’agira de réguler la production de thyroxine du corps, sur la base d’un traitement médicamenteux, radioactif ou chirurgical. 

« Dans la majorité des cas, les médicaments feront l’affaire. Si le traitement radioactif s’impose, il se fait via des pilules qui se concentreront sur la glande thyroïdienne pour la détruire complètement au fil des semaines. Si le patient le refuse, il faudra tout simplement faire une opération pour enlever la glande thyroïdienne. Toutefois, il est tout à fait possible de vivre normalement sans glande thyroïdienne si la personne prend ses pilules de thyroxine », ajoutait le médecin.

Attention avait également mis en garde ce dernier quant à l’inflammation de la glande thyroïdienne souvent mal diagnostiquée comme étant une hyperthyroïdie, alors qu’un simple traitement anti-inflammatoire et à base de cortisone aide le patient à se rétablir complètement.

Commentaires Facebook

Donnez votre Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous devriez lire aussi

C-Care (Mauritius) Ltd et Polytechnics Mauritius ont signé pour former les infirmiers

Conscient de l’importance d’avoir un corps infirmier formé,