lundi, mai 17, 2021

Un centre de simulation de vol à La Réunion pour 2021

Le projet est désormais officiellement lancé : le premier centre de simulation de vol pour pilote de ligne A220 de l’océan Indien sera installé à La Réunion. Marie-Joseph Malé, PDG d’Air Austral, Guillaume Branlat, président du directoire de l’Aéroport Roland Garros et Eric Renault, président de SIMAERO, ont signé le 15 novembre dernier un mémorandum d’entente posant les bases d’un projet dont le début des opérations est prévu pour septembre 2021.

L’idée de la création d’un centre de simulation de vol à La Réunion est née au moment de la réflexion portée par Air Austral de renouveler sa flotte moyen courrier, par la commande ferme, en octobre dernier, de trois A220-300.  Mais à ce jour, seulement deux centres, au monde, disposent de simulation de vol pour Airbus A220, à Zurich (Suisse) et à Riga (Lettonie). Ce faible nombre d’appareils associé à la forte probabilité qu’ils ne soient pas toujours disponibles pour la formation réglementaire de ses pilotes, a incité la compagnie à lancer le projet d’implantation d’un simulateur A220 à La Réunion. Troisième centre de simulation de vol A220, au monde et, premier simulateur A220 dans l’hémisphère sud.

Former aussi les pilotes d’Afrique et d’Asie du Sud Est

Au-delà du fait que les compagnies partenaires Air Austral et Air Madagascar se doteront prochainement d’A220-300, la vente probable d’autres avions, en Afrique et en Asie, milite pour l’implantation d’un centre de formation agréé au sud de l’équateur. Celui de La Réunion sera ainsi destiné à la formation des pilotes d’Air Austral mais aussi de tous les pilotes de compagnies aériennes agréées par les autorités internationales et européennes d’Afrique et d’Asie du Sud-Est.

Un tel projet, inscrit dans les ambitions de la filière aéronautique régionale, positionnerait la plateforme aéroportuaire de Roland Garros comme l’épicentre de l’excellence aéronautique de l’océan Indien. « (…) Ce centre de simulation de vol A220 pour les pilotes de lignes commerciales sera le tout premier de l’hémisphère sud. Il contribuera indéniablement au rayonnement de La Réunion dans l’océan Indien, mais sera aussi un véritable élément de promotion de notre île au niveau mondial (…)», exprimait Marie-Joseph Malé, le PDG de la compagnie aérienne française de l’océan Indien.

Jusqu’à trois simulateurs supplémentaires si la rentabilité du projet est avérée

Le projet consiste à implanter, dans un bâtiment dédié, situé en zone aéroportuaire, un centre de simulation pour différents types de qualification. Il fonctionnerait avec 1 simulateur A220 au démarrage et serait dimensionné pour accueillir, à terme, 1 à 3 simulateurs supplémentaires, si la rentabilité est avérée. Les infrastructures permettraient, d’une part, la qualification des pilotes et, d’autre part, le maintien annuel des compétences qui nécessite 12 heures d’entrainement sur simulateur de vol par équipage.

Air Austral a pour cela établi un partenariat avec le groupe Simaero, un des plus grands fournisseurs indépendants de formation en simulateur de vol au monde, et la SA Aéroport Roland Garros de La Réunion.

« L’implémentation d’un centre de simulation de vol est toujours un projet d’envergure. C’est aujourd’hui un véritable challenge et un très beau défi que nous nous lançons, déclarait Eric Renault, président de SIMAERO. Nous sommes heureux de mettre notre expertise et notre expérience au service de la compagnie Air Austral. Chez SIMAERO, nous sommes les garants de la sûreté et de la sécurité, une qualité de service aujourd’hui reconnue. Nous ferons notre maximum pour que ce projet vive et soit viable à long terme (…) Des propos appuyés par ceux de Guillaume Branlat, Président du directoire de la SA ARRG dans les termes suivants : « Un projet qui s’inscrit pleinement dans la stratégie de l’Aéroport Roland Garros menée depuis 2017 qui est de faire de la plateforme réunionnaise un véritable pôle d’attractivité économique. Ce centre de simulation de vol sera, pour La Réunion, créateur de valeurs, créateur d’emplois, d’activités et d’attractivité. Il s’inscrit dans la structuration de la filière aéronautique et dans notre objectif de création future d’un pôle aéronautique (…) »

Le démarrage des travaux est prévu pour le premier semestre 2021 avec un début des opérations prévu pour le dernier trimestre 2021.

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Restez connecté

21,961FansJ'aime
2,769SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner

PUB

- Advertisement -

DERNIERS ARTICLES