N’en déplaise à ceux qui ne jurent que par la gastronomie française, la Suisse est la vedette d’un festival culinaire qui se tient du 4 au 12 août. Durant neuf jours, Thomas Bösch le chef de l’hôtel Monopol de Lucerne sera aux commandes et aux fourneaux du Labourdonnais pour faire découvrir des saveurs, méconnues d’une majorité de personnes.

C’est le moment où jamais de balayer les idées reçues sur la cuisine suisse en la réduisant uniquement à la raclette et à la fondue. Car la gastronomie du pays de l’edelweiss est surtout assimilée par les non Suisses à des repas traditionnels au fromage, sans oublier le chocolat. Ce qui est vrai, mais typiquement paysanne, celle-ci est aussi à l’image du pays, diversifiée par sa géographie et ses langues. En mettant en avant des ingrédients de saison et du terroir, le chef Thomas Bösch s’attachera à surprendre ses convives par la diversité des recettes suisses et mettra un point d’honneur à les régaler. Que les gourmets et les curieux le sachent, tous les jours, au déjeuner comme au dîner, la Suisse se fêtera autour d’un copieux buffet au restaurant Brasserie Chic* du Labourdonnais. Et pour que l’ambiance soit totalement alpestre, Eliana Burcki se charge d’assurer un spectacle unique et authentiquement suisse avec son cor des Alpes.

 

De la cuisine à la coopération

Chef BoshAu delà de faire découvrir, surprendre et convaincre, ce festival de cuisine est la partie visible d’une « offensive suisse » sur Maurice. Outre Rolph Schmid directeur général du Labourdonnais, Helène Budliger Artieda, ambassadeur de Suisse en Afrique du Sud, Philippe Lombardi, membre du Parlement suisse, Adrien Wehrli consul général de Suisse à Maurice étaient également présents lors de son lancement le 4 août dernier. A cela une raison. La Suisse et Maurice ont engagé des discussions sur des possibilités de coopération, dont entre autres, celui de la formation professionnelle des jeunes. Par ailleurs, une délégation suisse s’intéressant au marché mauricien et qui sera conduite par Hélène Budliger Artieda, est ainsi attendue à la mi-novembre dans l’île.

L’autre partenaire de cette opération multi-partenariale, est Air Mauritius qui au delà de l’acheminement des participants du festival a profité de l’événement pour annoncer la reprise de ses rotations sur Genève à partir de novembre jusqu’en février 2018. Tout un symbole alors que la compagnie est engagée dans l’année de son cinquantième anniversaire.

* Rs 1200 par personne sur réservation au 202 4023

Commentaires Facebook

Donnez votre Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous devriez lire aussi

IBL lance la carte Wiiw

Pour récompenser ses clients les plus fidèles, le