Dans le segment des S.U.V. de luxe, jusque-là dominé par les constructeurs allemands (BMW et Audi), l’arrivée de Jaguar avait surpris. Sans rien renier de la glorieuse tradition britannique, le F-Pace, avait été unanimement salué comme une réussite exemplaire, dans un domaine où, pourtant, Jaguar était parti d’une page blanche. Le E-Pace, arrivé sur notre île en fin d’année dernière, est directement dérivé du F. Il s’agit, en fait, d’une version compacte, qui a gardé le look ravageur et le confort sans défaut de son grand frère… 

Pour notre bref essai sur les routes de l’île, Axess nous avait confié un modèle de la série limitée «First Edition», spécialement conçue pour mettre en valeur tous les atouts du «petit» S.U.V. de la marque. Ce package comporte, entre autres, une sellerie cuir et alcantara de qualité exceptionnelle, un superbe toit panoramique, des jantes exclusives (et spectaculaires!), l’affichage tête haute (disponible en option hors série limitée) et les rappels discrets de la signature «First Edition»…

Si les dimensions du E-Pace restent (relativement) contenues, la ligne générale est particulièrement séduisante! La face avant est magnifiquement agressive, rehaussée par une énorme calandre noire, où se détache l’écusson au félin rugissant… Le profil ne dément pas cette sportivité, mais les lignes fluides et harmonieuses évoquent le confort et la sécurité. Plus rond, sans être rondouillard, l’arrière du S.U.V. s’étage sur trois niveaux: une élégante casquette prolonge le toit pour protéger du soleil une lunette arrière très inclinée; un redan, au dessin très nerveux, englobe les feux et abrite la plaque d’immatriculation; enfin, un module inférieur proéminent fait à la fois office de pare-chocs et de jupe, englobant les deux belles sorties d’échappement.

La face avant du “petit” S.U.V. de Jaguar ne manque pas de punch!

De 150 à 250 chevaux

Autant dire que, comme son ainé, le E-Pace ne passe pas inaperçu! Lors de notre (trop) rapide essai, nous avons ainsi pu constater toute l’attractivité de ce véhicule! Les têtes se retournaient facilement sur notre passage… et si l’on se base sur cette brève démonstration, le E-Pace séduit tout le monde!

Dans l’habitacle, aucune fausse note: le cuir Windsor, aux surpiqures délicates, la qualité de l’assise, le niveau exceptionnel des finitions et l’ergonomie enveloppante du tableau de bord, prolongé par une large console centrale…Le E-Pace tient, à l’intérieur, les promesses de son design extérieur! Du moins pour le conducteur et le passager avant. A l’arrière, par contre, l’espace, bien que suffisant, reste mesuré. Et le dessin des courbes du véhicule, si agréable à l’extérieur, contribue à placer très haut les vitrages arrière…

L’unité centrale, trés complète, demande un petit apprentissage…

Sous le capot de notre E-Pace d’essai, un beau 2L développant, sans complexe, 250cv. Et comme la carrosserie est en aluminium, le E-Pace peut, si on le souhaite, se montrer très joueur! Pour cela, il suffit de passer en mode «dynamic». Le moteur, jusque-là poli et discret, émet alors un feulement rauque et la réactivité de la transmission devient subitement immédiate! Et avec toutes les «assistances à la conduite» dont est bardé le E-Pace, difficile de le prendre en défaut… Trajectoire nette, rigidité dans les courbes, freinage rassurant… on est en confiance!

La version First Edition bénéficie d’un trés beau toit panoramique (en option sur les autres modèles).

Egalement proposé avec un diésel de 150cv, le E-Pace peut, grâce à ses très nombreuses options, faire l’objet d’une véritable personnalisation. A titre d’exemple, quinze combinaisons d’habillages intérieurs sont proposées. Du coup, la facture finale peut connaître une rapide inflation: un peu moins de deux millions sept pour le modèle d’entrée… à plus de quatre, pour notre First Edition!

Enfin, notons que Jaguar prévoit l’arrivée prochaine d’une version ELECTRIQUE, le I-Pace… Mais avec une puissance annoncée de 400cv, une autonomie de 480km et un 0 à 100 avalé en 4,8 secondes!

Elégant et particulièrement agréable, l’habitacle est très réussi.

Un équipement particulièrement complet

Comme tous les véhicules de ce niveau, le S.U.V. compact de Jaguar est doté d’une multitude d’équipements et d’aides à la conduite. Parmi d’autres, on citera le All surface control, qui permet d’optimiser l’adhérence sur revêtement dégradé, le Hill launch assist (qui rassurera les TROP nombreux conducteurs qui ne savent pas démarrer en côte), les Dynamic stability control et Traction control, qui gèrent les paramètres de tenue de route en toute situation (et viennent corriger les erreurs de pilotage), des caméras arrières, un système d’alerte en cas de dépassement de ligne, etc.. On notera, également, qu’en plus des nombreux Air Bags intérieurs, Jaguar a installé un Air Bag à l’extérieur, devant le pare-brise ! Il permet de protéger le piéton fauché par inadvertance…

Commentaires Facebook

Donnez votre Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous devriez lire aussi

La Moke électrique débarque à Grand-Baie!

La Moke a connu tous les styles, traversé