L’océan Indien attire chaque année de nombreux jeunes étrangers désireux de suivre leur cursus universitaire ou d’intégrer une grande école dans cette zone. Que peuvent y trouver ceux qui se destinent à l’univers technologique?

Formation supérieure technologique à l’île Maurice

Depuis quelques années, la formation supérieure à Maurice s’enrichit à travers de nombreuses offres. La plupart des institutions et organismes ont fait le pari de dispenser leurs cours, en partenariat avec d’autres organismes internationaux.

Concernant les offres tournées vers le secteur de la technologie, voici ce dont disposent les étudiants mauriciens et étrangers :

University of Mauritius: sous système anglo-saxon, l’UOM comprend 5 Facultés, dont une de Sciences et une autre d’Ingénierie.

Université de Mascareignes: cette université francophone à enseignement bilingue est partenaire de l’Université de Limoges. Ayant repris l’ancien Institut  Supérieur de Technologie, elle propose un cursus « Technologies de l’information et de la communication ».

Institut Charles Telfair: en partenariat avec plusieurs universités australiennes, l’Institut dispose de 4 facultés dont un spécialisé dans l’IT et Internet.

Middlesex University: en partenariat avec l’université de Middlesex en Grande-Bretagne, cette institution propose un cursus en Sciences  et Technologie.

SUPINFO: branche mauricienne de l’Ecole supérieure d’informatique de Paris, SUPINFO offre un cursus Informatique-Numérique.

University of Technology, Mauritius: pour répondre à la demande croissante de professionnels des TIC, le Parlement a créé l’UTM en l’an 2000. Le programme de l’institution comporte un cursus axé sur l’innovation technologie et l’ingénierie. L’UTM est reconnu comme une université par :

  • L’Association des universités africaines
  • L’Association des universités indiennes
  • L’Agence Universitaire de la Francophonie
  • L’Association des universités régionales d’Afrique australe
  • L’Association des universités du Commonwealth
  • Anabin Database en Allemagne

île Maurice Accenture Academy pour former à la technologie

Accenture Academy est une initiative qui mérite un paragraphe à elle seule. Entreprise internationale de conseil et de technologies, Accenture propose un programme complet aux diplômés désireux d’intégrer l’industrie des TIC pour poursuivre leur carrière.

Ainsi, Accenture Academy accueille de préférence les personnes détenteurs d’un premier diplôme dans un domaine STEM (sciences, technologie, ingénierie et mathématiques). En ce sens, chaque candidature est examinée selon ses mérites individuels. Les personnes sélectionnées bénéficient d’une allocation mensuelle et d’un emploi garanti chez Accenture Technology Mauritius à la fin du programme.

Le programme est complet avec un module de base porté sur :

  • Les principes d’ingénierie logicielle
  • La programmation orientée objet
  • Les systèmes de base
  • Les technologies du Web
  • La méthode Agile
  • La communication efficace et verbale

EPITECH s’est installé à la Réunion

La Réunion n’a rien à envier à Maurice, bien au contraire, lorsqu’on sait que l’île abrite désormais une branche de la fameuse EPITECH, une première dans l’outre-mer français. Installée depuis 2017 à Saint-André, familièrement appelée côte au vent dans l’Est de l’île, EPITECH va sans aucun doute dynamiser la filière numérique dans cette zone de l’océan Indien.

Connue et reconnue dans la filière informatique, EPITECH s’installe à La Réunion en proposant aux étudiants une formation de 3 à 5 ans, avec un contenu pédagogique et des programmes identiques à ceux dispensés à Paris. Toutefois, ces mêmes étudiants devront faire preuve d’ambition et de motivation, car intégrer cette école d’excellence signifie :

  • posséder un budget d’environ 45 000 euros
  • suivre leurs trois premières années d’études à La Réunion, les deux dernières s’effectuant hors de l’île: la quatrième à l’international et la cinquième à Paris.

Bonne nouvelle, toutefois, les étudiants réunionnais issus de classes défavorisées, voire des classes moyennes, peuvent voir les frais de scolarité couverts par les bourses du Département et de la Région. Quant à aux autres catégories d’étudiants (classe supérieure et étrangers), l’école a mis en place des prêts bancaires à «taux privilégiés»…

Des formations, oui, mais…

Les universités, écoles et initiatives en faveur du TIC ne manquent pas dans la zone océan Indien, et on peut dire sans rougir que les offres disponibles actuellement peuvent rivaliser avec celles disponibles dans d’autres pays.

Selon la Commission de l’océan Indien, aujourd’hui, devant les initiatives du continent africain et des autres pays en faveur des technologies, les États insulaires de l’Indianocéanie (Comores, Madagascar, Maurice, La Réunion, Seychelles) doivent à leur tour adopter une approche régionale coordonnée en faveur des TIC. Les bonnes conditions réunies, la zone bénéficiera d’un environnement commercial et économique encore plus attractif, productif et compétitif, grâce au développement de ce secteur.

Pour développer les compétences dans le secteur TIC de la région, cette dernière doit continuer à mettre en place une structure capable notamment d’offrir une formation de grande qualité et des installations de recherche liées à l’utilisation des TIC à des fins de développement. Une chose est certaine, la zone océan Indien a compris l’importance de la formation technologique en mettant en place plus d’offres et en facilitant leurs accès.

Page réalisée par ICT.io le magazine en ligne régional spécialiste des TIC www.ict.io

Commentaires Facebook

Donnez votre Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous devriez lire aussi

Mauritiusarts.com: la créativité mauricienne sur la toile!

Maurice possède une culture vaste et variée portée