La demeure Saint Antoine, ouverte au grand public depuis 8 ans représente l’un des plus beaux spécimens du patrimoine mauricien du XIXème siècle à Maurice. Située au nord de l’île, tout près de Goodlands, cette majestueuse maison coloniale ne passe pas inaperçue. Fondée en 1830 par Edmond de Chazal, c’est aujourd’hui la famille de Grivel qui en est propriétaire.

La Demeure Saint Antoine est de l’un des vestiges du passé qui ne laisse pas indifférent. Si bien qu’à peine avons-nous pénétré dans l’enceinte du domaine, nous voilà emportés dans un autre temps. Un grand jardin et ses arbres centenaires – banians et autres flamboyans – nous accueille dignement. A gauche, la Demeure, avec un grand D, imposante bâtisse du XIXè siècle, et son imposante varangue à colonnades, fait  merveilleusement bien hommage au style architecural colonnial de l’époque. Des tables y sont minutieusement dressées et installées. Le restaurant “La Salle à Manger” invite à découvrir une cuisine raffinée dans un écrin de porcelaine. En y regardant de plus près, nous pouvons voir que le motif de la Demeure est incrusté dans les assiettes, pour un effet très chic et élégant. On notera que le bâtiment abritant le restaurant et les cuisines est séparé du reste de l’habitation. En effet, il était commun à la période coloniale de séparer les cuisines et la salle à manger du reste du corps de logis. Les maisons étant en bois, cela diminuait les risques d’incendie et évitait la présence de nuisibles. Nous quittons ce premier bâtiment pour rejoindre le suivant. Celui-ci est constitué d’un salon privé, de trois chambres à coucher, d’un autre grand salon, d’une salle de jeux et d’une bibliothèque. Sur les murs, on aperçoit de nombreux tableaux de Malcolm de Chazal – son style est reconnaissable au premier coup d’oeil. A l’extérieur, sous la varangue, des fauteuils invitent à un moment de détente, bercé par le chant des oiseaux.

L’art de vivre romantique du XIXè

Les chambres ont conservé un style rustique, elles sont le témoin de cet art de vivre romantique du XIXème siècle. Le parquet craque sous nos pieds, les bois sont lustrés à la cire d’abeille et dégagent une odeur qui accentue le côté vintage des lieux. A la manière d’un hôtel, chaque chambre est rattachée à une salle de bain et les particuliers peuvent y séjourner pour s’offrir un séjour romantique, le temps d’une nuit ou d’un weekend inoubliable, au coeur d’une autre époque. A l’aube, on se réveille avec le chant des oiseaux, et on savoure un petit-déjeuner sous la varangue, accompagné par les doux rayons du soleil matinal.

La bibliothèque, également appelée la salle de Chazal, conserve elle aussi tout ce charme des anciennes maisons coloniales. Aux côtés de vieux livres entassés sur les étagères trônent de nombreuses photos représentant les différentes générations de la famille de Chazal. On peut d’ailleurs apercevoir Malcolm de Chazal sur certains clichés en noir et blanc, coiffé de son emblématique chapeau. Ici au milieu des tableaux ornant les murs et les divers livres posés ça et là, on se sent ridiculement petit face à tant d’histoire. Un peu plus loin, un fumoir, salle de détente regroupant jeux variés, photos, sculptures et livres. Un lieu où l’on voudrait prolonger encore un peu ce voyage dans le temps. Pour finir, nous voilà de retour au restaurant où nous avons la chance de déguster la savoureuse et authentique cuisine du restaurant sous un beau soleil, accompagné d’une vue splendide sur le jardin.

La Demeure Saint Antoine propose des évènements tout au long de l’année. Soirées à thème, concerts, festivals, mais aussi iançailles, mariages, dîners d’anniversaire, communions, baptêmes et autres, c’est l’endroit idéal pour un évenènement innoubliable.

Commentaires Facebook

Donnez votre Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous devriez lire aussi

Bel Ombre Pedia, l’encyclopédie en ligne qui valorise le sud mauricien

Maurice, berceau de biodiversité, a pour responsabilité de