Inscrit dans l’attrayant petit centre commercial Small & Chic à Curepipe, l’Antiquaire est une enseigne que l’on ne présente plus à Maurice. Connu pour présenter au grand public une collection impressionnante d’antiquités venant du patrimoine mauricien, le lieu s’est dernièrement lancé dans la patine à l’ancienne pour redonner vie à vos meubles et à vos cadres anciens. 

L’Antiquaire ? C’est une histoire qui date de plus de 27 ans ! En effet, cela fait déjà près de 15 ans que Géraldine Ducray Bouic,la pétillante propriétaire des lieux, a décidé de lancer une boutique de meubles et de décorations anciennes et contemporaines, à la Rue Emile Sauzier à Curepipe, sur les pas de son père Paul G. Ducray, lui aussi antiquaire. Géraldine est aussi conseillère en décoration. Que de chemin parcouru depuis ! Il y a cinq ans, le concept store Small & Chic était lancé et le succès ne se fait pas démentir dans ce petit centre commercial intimiste. Dernièrement, Géraldine a lancé un tout nouveau service à l’Antiquaire et qui consiste à redonner vie aux meubles grâce à la patine à l’ancienne. Une technique très particulière et dont l’enseigne est devenu experte.

Tendance : faire du neuf avec de l’ancien

« Vous souhaitez changer de décor sans changer de mobilier ? Vous êtes attachés à vos meubles de famille ? L’Antiquaire s’occupe de garder vos meubles d’origine tout en les recostumisant! » décrit Géraldine en nous montrant l’atelier situé derrière la boutique et dans lequel s’attèle à la patine de meubles anciens cinq artisans. Souffle de jouvence des meubles anciens en bois et du mobilier vieillot, la patine est souvent perçue comme une solution miracle. L’Antiquaire propose désormais ce service qui fait fureur auprès des férus de meubles vintage.  En effet, délicieusement rétro et inventive, la décoration vintage n’en finit pas de séduire. Jouets de notre enfance, lettres et plaques en métal chinées ou meubles en formica mixent et matchent pour une déco vintage nostalgique et surannée.

« Nos techniques de patine sont très professionnelles. Le travail de de vieillissement ou de tout autre effet s’effectue à la main et c’est enfin la couche d’un vernis spécial qui permettra à vos meubles de garder un éclat intense et une durabilité à toute épreuve. Certaines pièces, pieds, montants, poignées, etc, demanderont peut-être un remplacement ou une réparation. Nous serons en mesure de vous trouver une solution efficace pour que vos meubles retrouvent une nouvelle jeunesse » explique Géraldine.

L’Antiquaire vous propose aussi un choix de peintures avec la couleur de votre choix pour redonner vie à vos meubles un peu ternes.

Vos cadres reprennent vie !

Qu’il s’agisse de rénover un cadre ancien en plâtre, ou de reproduire un nouveau modèle de cadre, l’Antiquaire a à sa disposition plus de 200 moules de style Louis XV, Louis XVI ou contemporain dont la plupart ont servi pour la rénovation de tableaux du Musée du Louvres, rien que ça !  Un vrai service personnalisé.  « Nous pouvons restaurer les cadres à la feuille de cuivre, argent ou or. Cette technique est plus difficile mais donne le résultat le plus naturel. Elle exige une préparation parfaite de la surface » détaille Géraldine. Ce n’est donc pas étonnant d’apprendre que c’est L’Antiquaire et ses artisans qui sont à l’origine des rénovations de plusieurs maisons coloniales de l’île ainsi que des villas contemporaines. Grâce à ce service Géraldine et son équipe n’ont pas fini de recevoir des visiteurs !

Renseignements
S’Mall and Chic : Bâtiment de l’Atiquaire, angle des rues Emile Sauzier et Sir Virgile Naz,  Curepipe
Tél: 696 9867 | Email: secretary.antiquaire@intnet.mu | Horaire d’ouverture Du lundi au samedi de 9h à 17h

Commentaires Facebook

Donnez votre Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous devriez lire aussi

Le Centre de Chirurgie Esthétique de l’Océan Indien fête ses 20 ans

Vingt ans que le centre de Trou-aux-Biches, une