27.5 C
Île Maurice
samedi, janvier 29, 2022

Le Comte de Monte Cristo

Alexandre Dumas

Jamais l’homme bien amoureux n’a laissé les horloges faire paisiblement leur chemin. »

Le jeune Edmond Dantès file le parfait amour avec Mercédès. Cette fiancée si belle que les jaloux accourent. Une lettre calomnieuse accuse alors Dantès de comploter contre le Roi de France. Manu militari, il est envoyé au château d’If au large de Marseille. Durant 14 ans, il murit ses plans de vengeance. Lui, l’homme spolié de son honneur et de sa promise Mercédès. Dans cette quête, Edmond fait la rencontre de son voisin de cellule. L’abbé Faria, mourant, divulgue à Dantès un trésor caché propice à ses desseins. Une fois hors du cachot et fortuné, et sous les traits du « Comte de Monte Cristo », Dantès met en œuvre sa longue vendetta en pénétrant l’univers de chacun de ses détracteurs.

Le Comte de Monte Cristo devient ainsi le roman iconique de la Vengeance exposé sur près de 1600 pages d’aventure.

L’homme de tous les excès

Manuscrits et gastronomie sont les maitres mots d’Alexandre Dumas. Jusqu’à l’excès. Ce fils de général de la Révolution originaire d’Haïti et orphelin à l’âge de 4 ans vit sans compter. Un carpe diem assumé. Difficile de croire que le génie des lettres débarque dans la capitale française sans le sou et exerce le métier de coursier ou clerc de notaire à ses débuts …

Cependant, les critiques remarquent rapidement le talent de ce jeune homme. Dès 1844, Les Trois mousquetaires et Le Comte de Monte Cristo assurent sa place au panthéon des grands auteurs. Un succès poussant le nouveau riche à ses éternelles frasques. Dans l’ouest parisien, la démesure de Dumas érige un château qu’il baptise château…de Monte Cristo !

Amoureux de la bonne chère, il rédige sans cesse des ouvrages. On lui prête la création de plus de 150 livres, romans-feuilletons et même un dictionnaire gastronomique. Pourtant, la rumeur enfle. Dumas ne serait pas l’écrivain si prolifique mais un chef d’orchestre hors pair de ses « nègres ». Près de quarante prête-plume de l’ombre dont le fameux Auguste Maquet qui écriront les romans et la légende de Dumas.

L’auteur subit les remarques tant sur sa couleur de peau que son œuvre féconde. Dumas laissera ainsi une réplique célèbre à la question d’un contradicteur : « – Au fait, cher Maître, vous devez bien vous y connaître en nègres ?

– Mais très certainement. Mon père était un mulâtre, mon grand-père était un nègre et mon arrière-grand-père était un singe. Vous voyez, Monsieur : ma famille commence où la vôtre finit. »

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

SUIVEZ-NOUS

20,494FansJ'aime
468SuiveursSuivre
412SuiveursSuivre
186AbonnésS'abonner

PUB

- Advertisement -spot_img

DERNIERS ARTICLES