Pour « casser » le cliché de cet univers encore majoritairement masculin, Ict.io vous propose de découvrir le développement web à travers les yeux de Reena Seetohul. Rencontre avec celle qui était surnommée en France « le petit colibri de l’île »…

Reena Seetohul est la Responsable de la Communication et du Marketing chez ASTEK Mauritius. Si ce titre semble à mille lieues du développement web, détrompez-vous, car Reena possède plusieurs cordes à son arc… et quelles cordes!

Ict.io : Qui est donc Reena Seetohul ?

Reena Seetohul: Je suis maman de deux perles de l’océan Indien, mon cœur à la forme de l’île Maurice, je suis née et j’ai grandi à Strasbourg, une Mauricienne plutôt atypique! J’habite Maurice depuis 8 ans maintenant. Mes parents et ma famille sont en France, nous sommes une fratrie de cinq enfants, je suis la seule à m’être expatriée. Mes parents sont d’origine mauricienne. Ils nous ont toujours bercés avec les valeurs de l’île Maurice, d’où le choix de m’y installer.

Ict.io : Parle-nous de ta formation.

RS : J’ai fait des études en Informatique de Gestion avec option développement d’applications. Je voulais avoir un bagage technique, mais aussi m’orienter dans la communication. À l’époque, et même en France, il n’y avait pas énormément de filles en classe d’informatique. Autant vous dire que le contexte était un peu compliqué. De plus, le choix de carrière idéal dans la famille mauricienne est la filière scientifique (médecin) ou juridique, je n’ai rien contre ces professions bien au contraire, mais ce n’est pas ce que je voulais faire.

La technologie, et plus précisément le développement web, est un secteur en plein essor dans l’île. Des compétences nouvelles sont recherchées pour faire prospérer ce secteur. Comme Reena, vous pouvez évoluer dans ce milieu et construire une société entière tournée vers la technologie, tout en la faisant grandir humainement.

Ict.io : De développeur Web à responsable marketing et commercial, tu en as fait du chemin. Peux-tu nous en dire davantage ?

RS: Mon aventure de développeur a commencé chez XPCOM en France alors que j’étais encore étudiante. À la fin de mes études, j’ai été recrutée par CANON France pour lequel j’ai développé un CRM (NDLR Customer Relationship Management). Je devais centraliser toutes les données commerciales pour ensuite les implémenter sur ORACLE. J’ai aussi développé d’autres systèmes de gestion. J’ai fait cela pendant cinq ans, période durant laquelle j’ai vraiment pris plaisir à travailler dans le département commercial.

J’ai poursuivi ma carrière professionnelle au sien d’une société basée à l’île Maurice, qui dispensait des formations en présentiel dans toute l’Afrique et les DOM-TOM, sur un DMS développé pour la CFAO. J’ai ainsi voyagé durant six ans et demi en marquant des arrêts sur Maurice. J’ai finalement quitté cette société où je me suis épanouie culturellement et humainement, en juin 2015.

J’ai rejoint le groupe international ASTEK MAURITIUS, il y a un peu plus de deux ans. J’ai pour responsabilité de développer le business sur l’océan Indien. Nous travaillons sur de multiples projets au contact de clients divers (Grands Comptes, PME, Startup, organismes publics). Je trouve que nous, les ASTEKIENS, comme j’aime le dire, sommes les «bâtisseurs du futur!»

Ict.io : Quelle est ta prochaine étape professionnelle ?

RS : Je finalise en ce moment un Master en Marketing Digital avec Paris Dauphine, via AIM – Analysis Institute of Management à Maurice. Je compte me servir de ces nouvelles compétences pour développer davantage notre stratégie d’expansion.

Ict.io : Quel conseil donnerais-tu aux jeunes ?

RS : Nous croyons dans le potentiel de cette jeunesse mauricienne. Voilà pourquoi je leur dirais tout simplement de ne pas partir de l’île!

Page réalisée par ICT.io le magazine en ligne régional  spécialiste des TIC www.ict.io

Commentaires Facebook

Donnez votre Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous devriez lire aussi

La maison intelligente à Maurice… Oui, c’est pour aujourd’hui!

Peut-être avez-vous en tête les images en noir