Si trois écoles dédiées à la conduite des motos ont été créées, au cours des deux dernières années, seul l’Advance Institute of Motoring est toujours en opération. Située à Rose-Hill, à l’emplacement de l’ancien Centre Culturel Français, cette moto-école intégrée au groupe Rose-Hill Transport (RHT), a délivré ses premiers permis le 31 août dernier. 

C’est donc un groupe d’une trentaine de motards (et motardes!) qui ont pu, ce jour-là, et en présence du vice-premier ministre Nando Bodha, recevoir leurs précieux certificats. Project Manager au sein du groupe RHT et responsable des opérations de l’Advance Institute of Motoring, Hussayn Baulum reconnaît pourtant volontiers que la greffe des moto-écoles a bien du mal à prendre. “La tradition locale du ‘learner’ (un permis temporaire) accessible sans apprentissage a ancré dans l’esprit des Mauriciens l’idée que l’on n’a pas besoin d’apprendre à piloter une moto. Malheureusement, cette illusion est meurtrière, puisqu’un nombre effrayant de motards trouvent la mort, chaque année sur nos routes!

Cette absence de formation initiale se manifeste, notamment, par l’habitude des dépassements à gauche, des freinages inadaptés et mal maîtrisés, ou l’incapacité à produire les bons gestes d’évitement. Or, ces techniques de pilotage font évidemment partie des bases de la formation dispensée par l’Institut. En plus des salles de cours théoriques, l’école dispose d’un circuit à Réduit (celui de Richelieu étant temporairement indisponible du fait des travaux du métro). La dernière phase de la formation se fait dans le trafic, grâce à un intercom (sorte de talkie-walkie) reliant le stagiaire à son formateur qui le suit sur une autre moto.

Rs 3 500 ou moins

Lors du lancement des trois écoles, explique M. Baulum, la communication a sans doute été mal organisée et les prix annoncés ont découragé de nombreux candidats. On a lu dans la presse que le permis coûtait entre 9000 et 13 000 roupies. Chez nous, la formation complète, pour quelqu’un qui n’a jamais touché une moto, est de Rs 13 500. Cela comprend 18 heures de cours théoriques, 8 heures de plateau (circuit fermé) et 6 heures de circulation dans le trafic. Mais pour un motard qui est déjà titulaire d’un learner, le permis coûte au maximum Rs 3500. Et même moins si la personne est vraiment à l’aise. Notre formation est efficace, puisque nous enregistrons 92% de réussite, pour à peine plus de 10% pour les candidats qui se présentent individuellement aux Casernes Centrales.

Les entreprises semblent avoir capté le message et encouragent leurs employés se déplaçant à moto à passer le permis. L’institut de Rose-Hill a ainsi conclu un partenariat avec Business Mauritius et 800 candidats, subventionnés par leurs employeurs, se sont inscrits pour suivre la formation dans l’année à venir. C’est sans doute un premier signe du changement des mentalités. Toutefois, pour Hussayn Baulaum, la vraie révolution interviendra avec la prochaine loi qui devrait limiter la durée de vie des permis temporaires : “selon le projet de loi, souligne-t-il, les learners devront payer leur assurance trois ou quatre fois plus cher que les détenteurs d’un permis définitif… cela va évidemment inciter les motards à se former”.

Commentaires Facebook

Donnez votre Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous devriez lire aussi

Un Salon ouvert à de nouvelles marques… et à de nouveaux modes de financement

Comme chaque année, le Salon Auto/Moto de Pailles