Chaque année, l’allaitement est mis à l’honneur durant la semaine mondiale de l’allaitement maternel, du 1er au 5 août. A cette occasion, Welkin Hospital a proposé une vidéo-live sur Facebook le 5 août dernier, animée par le Dr Faeza Soobadar, consultant en pédiatrie et néonatalogie.

La semaine mondiale de l’allaitement, un évènement soutenu par l’Unicef et l’Organisation mondiale de la santé, a pour objectifs de sensibiliser, éduquer la population aux enjeux et aux bienfaits de l’allaitement maternel, et encourager cette pratique à travers le monde. Cette année, elle avait pour thème « Soutenir l’allaitement maternel pour une planète en meilleure santé ».

Si l’allaitement maternel est une pratique naturelle, dans le monde, seuls 38% des nourrissons âgés de 0 à 6 mois sont exclusivement allaités, rapporte l’OMS. Manque de connaissances sur le sujet, mauvaises informations, inquiétudes, peuvent décourager les mamans à se lancer dans l’aventure. Des conseils de la part de professionnels – infirmières, sage-femmes, consultants en lactation – peuvent aider les mères à prendre confiance en elles et se sentir à l’aise avec leur volonté d’allaitement. L’accompagnement et le soutien des mamans et futures mamans sont donc indispensables. Pourquoi encourager l’allaitement maternel à travers le monde ? L’OMS explique que “l’augmentation des taux d’allaitement maternel exclusif pourrait sauver la vie de 820 000 enfants chaque année, générant 302 milliards de dollars de revenus supplémentaires”. Un enjeu considérable à l’échelle de l’humanité.

Au cours d’un live Facebook organisé par Welkin Hospital, le Dr Faeza Soobadar, consultant en pédiatrie et néonatalogie a rappelé les bienfaits de l’allaitement maternel pour le bébé : renforcement des défenses immunitaires, protection contre les infections et les allergies, meilleur développement du cerveau, risques d’obésité et de diabète limités… Du côté de la maman, l’allaitement permet notamment de réduire les risques d’hémorragies post-accouchement, et protège la maman des cancers du sein et des ovaires. Il limite aussi les risques de dépression post-partum.

Si l’allaitement maternel protège aussi bien le bébé que la maman, il bénéficie aussi à la planète: le lait maternel étant entièrement naturel, il n’est donc pas toxique pour l’environnement; par ailleurs, il ne produit aucun déchet. La production de lait en poudre, en revanche, génère beaucoup de gaz à effet de serre, explique le Dr Faeza Soobadar.

Par ailleurs, l’allaitement est toujours recommandé pendant la période de pandémie de COVID-19. A ce jour, aucune transmission du virus par le lait maternel n’a été observée, explique le site web de l’Unicef. Une maman ayant contracté le virus peut poursuivre son allaitement en prenant les précautions nécessaires: port du masque, lavage et désinfection des mains et des surfaces.

Commentaires Facebook

Donnez votre Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous devriez lire aussi

Le centre médical The Act s’équipe d’une cabine de cryothérapie

Il y a du nouveau au centre médical