20.7 C
Île Maurice
samedi, mars 2, 2024

Stéphanie Jauffret, la centauresse de Cascavelle

Nous avons rencontré Stéphanie Jauffret à quelques jours de la soirée d’anniversaire du centre équestre qu’elle a ouvert il y a huit ans à Cascavelle. Cette soirée Wild West a réuni les membres actifs du club d’équitation, qui sont aujourd’hui 300. En créant Cavalia, cette entraîneuse et monitrice a doté la région Ouest d’un lieu où toutes les activités liées au cheval peuvent être envisagées… Dominique Bellier

Poignée de main franche et tonique, regard bleu perçant sous une chevelure lumineuse, Stéphanie Jauffret raconte volontiers qu’elle comprend mieux les chevaux que les humains. Elle a pourtant attendu ses 11 ans pour monter la première fois. Depuis ce jour, cette passion ne l’a plus quittée. Avec la même détermination, elle débarque en 1995 à Maurice, au Club Hippique de Floréal, comme monitrice d’équitation. Ce pays qui a bâti le premier champ de course de l’hémisphère Sud et développé une solide tradition équestre ne l’a pas déçue. Elle y a aussi rencontré l’autre amour de sa vie qui, par chance, partage la même passion pour le cheval. « Quand j’ai commencé en France, confie-t-elle, je n’imaginais pas encore que la pédagogie me passionnerait autant que la relation avec les chevaux… » Elle est d’ailleurs intarissable et captivante sur ce lien spécial qui unit l’homme à un animal qui a pourtant bien souvent payé de sa vie sa fidélité inconditionnelle, dans les guerres comme dans les tournages de vieux westerns. « Il faut savoir une chose très importante : quand un jour un cheval vous donne sa confiance, il vous donne sa vie ! » 

Stéphanie a été pompier en France. Elle a aussi entamé le tour de Maurice à pied avec ses trois enfants lorsqu’ils étaient petits, et déclare avec fierté : « Aster moleker pli morisyen ki fransé ». Ici, elle offre une seconde vie aux purs sangs qui ont terminé leur carrière hippique, et a formé des centaines de petites cavalières, moins de petits cavaliers, les préparant aux concours équestres. Elle a le flair pour découvrir des talents… Après avoir introduit la voltige à Maurice, elle a un jour repéré le potentiel de Lambert Leclézio, elle l’a entraîné un temps et en 2022, il a été sacré quatre fois champion du monde !
Les grandes vedettes de Cavalia sont aussi les trente chevaux et vingt poneys qui habitent les écuries et animent les manèges. La responsable des lieux peut décrire la personnalité de chacune de ces montures aux noms de rêve… Arizona, Dazzling Mufty, Maestro, Silent Screen, etc. De la simple leçon d’équitation au dressage, en passant par le saut d’obstacle, la voltige et bien sûr les balades à cheval dans les chemins de terre de la région, les activités de Cavalia sont plus nombreuses qu’on ne le croit, car ici on reconnaît les vertus du cheval pour le développement personnel, l’éducation et la santé…

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

SUIVEZ-NOUS

20,998FansJ'aime
468SuiveursSuivre
420SuiveursSuivre
186AbonnésS'abonner

PUB

- Advertisement -spot_img

DERNIERS ARTICLES