Le pigeon des Mares (Pigeon Rose) est l’une des neuf espèces d’oiseaux endémiques survivantes à l’île Maurice. En 2016, il est aussi l’unique pigeon des Mascareignes toujours en existence. L’élevage en captivité de cette espèce vulnérable, au Gerald Durrell Endemic Wildlife Sanctuary (GDEWS), a été un grand succès pour la Mauritian Wildlife Foundation (MWF).

Des 9 ou 10 individus recensés au début des années 90, la population du pigeon des Mares est, aujourd’hui estimée à environ 350. Cette espèce endémique a pu être sauvé de l’extinction grâce au programme de restauration intensif mené par la MWF et le GDEWS. Elle peut, désormais, être aperçue dans le Parc National des Gorges de la Rivière-Noire et à l’île aux Aigrettes.

Néanmoins, le travail de conservation se poursuit sans relâche. La raison : cette espèce reste menacée par une baisse continue de la qualité de l’habitat, la traque des prédateurs, des compétiteurs et les maladies néfastes introduites dans leur habitat naturel.

Ainsi, en 2015, un programme d’élevage intensif pour le pigeon Rose a été lancé. Des couples d’oiseaux sont maintenus en captivité alors que leurs descendants sont libérés dans la nature pour créer de nouvelles sous-populations d’oiseaux.

En novembre 2016, le GDEWS comptait une petite population de pigeon des Mares, soit 16 pigeons adultes (8 couples), deux juvéniles, un oisillon né en captivité et huit œufs sous incubateur.

Succès pour l’élevage du pigeon des Mares

Commentaires Facebook

Donnez votre Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous devriez lire aussi

Vikash Tatayah : « L’abattage des chauves-souris est inutile »

En décembre dernier, pour la deuxième année consécutive,