Le 1er février dernier sonnait le 183ème anniversaire de l’abolition de l’esclavage. Ce fut l’occasion pour tous les Mauriciens de se tourner vers le passé… leur passé, trop méconnu encore. Histoires mauriciennes a fait le pari de nous replonger, à travers des récits, des anecdotes, dans notre histoire. Zoom sur un site internet qui a le mérite de préserver, à sa manière, notre patrimoine historique.

«Le passé, c’est le trésor des vieux. Ils y trouvent leurs souvenirs, le film de leurs luttes et de leurs erreurs. » Cette citation de Benjamin Matip, écrivain camerounais, prend tout son sens lorsqu’il s’agit d’Histoires mauriciennes. Véritable malle aux mille merveilles, le site se consacre entièrement au passé de l’île. Témoignages, tribunes, portraits, enquêtes, patrimoine, pas un sujet n’y échappe.

Portraits d’Histoires mauriciennes

Le site internet met bout à bout tous les éléments qui forment l’histoire des Mauriciens. Il revient sur la vie d’hommes et de femmes, souvent méconnues, qui ont apporté leur pierre pour faire de Maurice la nation multiculturelle qu’elle est aujourd’hui. Histoires mauriciennes donne également de la voix aux lieux incontournables tels que Port-Louis, le Morne ou encore l’Appravasi Ghat.

Thierry et Olivier Chateau sont deux journalistes passionnés d’histoire. C’est à eux que nous devons Histoires mauriciennes: « Ce qui nous passionne, ce sont les histoires, petites et belles, parfois cruelles, souvent un peu nuancées, mais tellement vraies. Ces histoires avec un « H » majuscule et un « s » à la fin, qui concourent à bâtir l’Histoire comme les petits cailloux, participent à la construction des plus grands édifices », expliquent-ils sur le site.

Si aujourd’hui nous qualifions volontiers Maurice de paradis sur Terre, il ne faut pas oublier que l’île abrite avant tout une histoire, des personnes, des drames, des sursauts politiques qu’il est important de partager, de rappeler, de dépoussiérer. « Tout ce qui s’est passé il y a 50 ans, 100 ans, 200 ans et plus, nous intéresse. Histoires personnelles, histoires familiales, histoires d’un quartier, d’un personnage. Histoires, surtout, de gens souvent méconnus, parfois extraordinaires, définitivement exemplaires. C’est pour cela que nous avons lancé Histoire(s) Mauricienne(s). Quoi de mieux pour donner corps à une passion, de la partager en lui donnant toute l’étendue nécessaire à travers la toile? », expliquent Thierry et Olivier.

Des histoires trop souvent mises de côté

Appelée Île de France durant la colonisation française, Maurice est encore bien trop méconnue des Mauriciens, notamment les plus jeunes générations. Découverte de l’île par les Hollandais, colonisation française puis anglaise, arrivée des travailleurs engagés, lutte pour l’indépendance… voici ce qui constitue la plus grande partie du programme scolaire. Toutefois, rares sont les professeurs à aller plus en profondeur, et à expliquer aux plus jeunes, combien de blessures, combien de vies d’hommes et de femmes ont été sacrifiées, participant, paradoxalement, à la création de notre nation.

Savent-ils que durant la première partie de la Seconde Guerre mondiale, des soldats mauriciens, dirigés par le capitaine Hector Paturau, ont libéré l’île sœur, contrôlée alors par le régime Vichy? Savent-ils que, durant son séjour en 1901, Mahatma Ghandi a pris à cœur d’organiser la défense des laboureurs d’origine indienne? Que le tourisme s’est vu développer grâce à la vision d’un certain Amédée Maingard? Histoires mauriciennes…

Des histoires d’antan pour voyager à travers le temps!

En créole mauricien, on appelle l’histoire, « zistoir lontan ». Il s’agit des histoires, anecdotes, témoignages de nos grands-parents. Qui ne connaît pas l’histoire de la petite boutique chinoise, parfois la seule du quartier, celle qui facilitait la vie des familles en leur faisant crédit? D’ailleurs, saviez-vous que ces petites boutiques chinoises ont contribué à l’avancée socio-économique du pays?

À mesure que nos aînés disparaissent, les petites et grandes histoires se font de plus en plus rares. Aujourd’hui, les fondateurs d’Histoires mauriciennes sont devenus en quelque sorte les gardiens de ces récits d’antan. Ainsi, si vous possédez des morceaux du passé, partagez-les sur Histoires mauriciennes. Pour cela, prenez contact avec les créateurs du site internet ou leur page Facebook et racontez-nous!

Île Maurice… ton métissage, tes cultures entremêlées, tes rituels, héritages de nos ancêtres, participent à une fierté que nous chérissons tous. Aujourd’hui, les Mauriciens de toutes les générations clament haut et fort « Enn sel lé pép, enn sel nation! »

Page réalisée par ICT.io le magazine en ligne régional spécialiste des TIC www.ict.io

Commentaires Facebook

Donnez votre Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous devriez lire aussi

Walk mauritius : Le photographe Paul Choy se lance dans un périple a travers l’île

Le célèbre photographe anglo-mauricien Paul Choy sillonne les