Le nouveau président du Club Export Réunion Océan Indien, Laurent Lemaître, souhaite renforcer la coopération avec Maurice pour que les îles sœurs démarchent ensemble le marché africain. – Stéphane Guillebaud

Lorsqu’on lui parle d’avenir, c’est vers l’Afrique que se tourne le regard de Laurent Lemaître. Le développement des relations commerciales entre La Réunion et le continent africain constituera le fil rouge du mandat du quatrième président du Club Export Réunion Océan Indien. Une structure associative, portée par la Région et sans équivalent en France, DOM et métropole inclus.

Adhérent du club depuis 2013, Laurent Lemaître a été élu à sa présidence en décembre 2018. Un nouveau statut qu’il doit probablement à la richesse de son parcours international (voir par ailleurs). Installé à La Réunion depuis 15 ans, il y a fondé un bureau d’étude, Intégrale Ingénierie. L’entreprise est implantée à Maurice depuis 2014, à Madagascar depuis 2016 et, il y a fort à parier que Laurent Lemaître ne s’arrêtera pas en si bon chemin.

Des perspectives africaines prometteuses

« Je constate un fléchissement de l’économie réunionnaise. Pour éviter qu’il ne s’accentue, l’export constitue un axe majeur de développement. Je pense qu’il est temps pour les entreprises réunionnaises d’aller de l’avant et de s’attaquer à d’autres marchés ». L’Afrique notamment. « Nous pouvons être acteurs de l’essor de ce continent. L’Afrique a besoin de nous mais elle ne nous attendra pas ». Mozambique, Afrique du Sud, Kenya… Les options sont multiples et les perspectives prometteuses mais pas question pour le Club Export Réunion Océan Indien de se lancer seul à l’assaut des marchés émergents.

Laurent Lemaître, nouveau président du Club Export Réunion Océan Indien

« Nous partageons cette même ambition avec les entreprises de Maurice. Je souhaite donc que nous renforcions notre coopération avec l’île sœur pour aller ensemble vers les pays africains » précise Laurent Lemaître.

La constitution d’un tandem Réunion-Maurice pour démarcher les voisins du grand continent constituera ainsi l’axe fort de son mandat. Doublé d’une stratégie orientée vers les métiers de services. « Ils représentent aujourd’hui 30% de l’export de La Réunion. Je suis persuadé que c’est par les services que nous arriverons à entraîner les autres secteurs d’activité ».

Fameux challenge. Il ne suffira pas à rassasier le boulimique président. Ce dernier entend aussi affiner sa connaissance des adhérents, de leurs objectifs et des résultats de l’action du club export. Une meilleure « connaissance client » diront les puristes qui contribuera certainement à étoffer le réseau d’un club export fort de 120 membres sur environ 700 entreprises exportatrices à La Réunion.

L’âme d’un globe-trotter

A 47 ans, Laurent Lemaître aligne une expérience à l’international impressionnante. Né en Afrique du sud, il a vécu au gré des missions de son père, conducteur de travaux, à Maurice, en Iran, en Irak, au Cameroun… Il a logiquement succombé au virus de l’international. Coopérant en Slovaquie puis en Ouzbékistan, il a enchaîné, pour divers bureaux d’études, les missions en Lituanie, Pologne, Turquie ou Irlande, avant de poser ses valises il y a 15 ans à La Réunion.

Un pont vers l’Asie

Le Club Export Réunion Océan Indien prévoit d’organiser cette année six déplacements. Chacun fait l’objet d’une préparation minutieuse visant à identifier les objectifs des chefs d’entreprises. Le rôle du club est ensuite de favoriser les rencontres en B to B. « Les relais et les partenaires que nous avons sur place se révèlent précieux pour créer les conditions d’un premier contact » précise Laurent Lemaître. Pour la première fois, le club export lance un pont vers l’Asie. Déplacement prévu en juin. Le pays n’est pas encore choisi. La Thaïlande probablement.

Commentaires Facebook

Donnez votre Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous devriez lire aussi

La Nuit de L’Immobilier

Le Jeudi 4 Avril s’est tenue la première