C’est Ben Harper qui tiendra la tête d’affiche de la seizième édition du festival de musique réunionnais. Mais aussi au programme Pete Doherty, l’incroyable Fatoumata Diawara, Lindigo Connexion pour ne citer que ceux-là…Stéphane Guillebaud

Au lendemain de la présentation officielle du millésime 2019, le 7 février dernier, le commentaire fleurissait comme une ritournelle dans les colonnes de la presse réunionnaise. « Du lourd, du très lourd» pouvait-on lire dans les pages et sur les sites. Ce qualificatif, martelé en boucle sur la bannière du festival réunionnais visait tout particulièrement Ben Harper. Benjamin Chase Harper, bientôt honorable quinquagénaire (il est né le 28 octobre 1969) et toujours « jeune » prodige de la guitare tiendra en effet le haut de la seizième affiche du Sakifo 2019.

Un événement que les organisateurs du festival ont salué sans triomphe excessif. « Cela fait longtemps qu’on souhaitait le faire venir. On y est arrivé, c’est bien. Pour le public surtout ». Ben Harper se produira dimanche 9 juin, sur la scène du festival, à Saint-Pierre, avec son groupe historique «The Innocent Criminals » dont il s’était séparé en 2008 et qu’il a reformé en 2015. Au-delà des sonorités folk et blues sur lesquelles il a bâti sa légende, les spectateurs du Sakifo 2019 doivent s’attendre à un concert ponctué d’orientations reggae et funk, dernières recherches musicales du génial guitariste.

Bien que vedette, Ben Harper partagera la scène du Sakifo avec nombre d’autres talents de tous horizons et de tous styles musicaux. C’est l’avantage du festival, c’est aussi, parfois, son talon d’Achille : La diversité. Choisir son concert au Sakifo, revêt des allures de casse-tête comme choisir la bouteille de vin dans l’immense rayon caviste d’un supermarché ou son film sur les écrans surchargés de Netflix.

Pete Doherty en guest star

C’est sans doute -un peu- pour éviter ce choix cornélien que les organisateurs du Sakifo ont simplifié la billetterie et privilégié les « pass » à la journée. L’idéal reste évidemment le « pass 3 jours » qui vous permet de déguster l’ensemble du festival, d’assister aux concerts que vous souhaitez et, bien sûr, de participer au désormais traditionnel « risofé » du dimanche matin.

A ceux que la perspective de tout voir et tout entendre stresserait quelque peu, La Gazette propose une petite sélection des moments à ne rater sous aucun prétexte. Ben Harper et les innocent Criminals bien sûr. Mais aussi, incontournable guest star du festival, Pete Doherty, britannique déjanté, ancien boy friend de la mannequin Kate Moss et ancien leader du groupe The Libertines. Il se produit sur la scène du Sakifo à la tête de sa nouvelle formation The Puta Madre. Tout un programme!

Britannique également mais dans un genre bien plus soft, soul et blues, Morcheeba s’affirme comme l’une des valeurs sûres du festival 2019. Le Sakifo accueillera également la chanteuse malienne Fatoumata Diawara, présentée comme l’une des plus belles voix de l’Afrique ainsi que la cap verdienne Mayra Andrade et ses mélodies sucrées.

Enfin, pour les inconditionnels de la musique et de la culture créoles, Lindigo Connexion s’impose. D’autant que le groupe, l’un des plus célèbres de La Réunion, a célébré en 2018 ses vingt années d’existence, accusant six albums et plus de 1000 concerts à son actif.

https://www.sakifo.com/festival/

Commentaires Facebook

Donnez votre Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous devriez lire aussi

5 entreprises primées au MEDEF Business Awards 2019

Alternativ, RRDD, ISODOM, Suez, Crédit Agricole et SOS