La ligne Réunion-Canton suspendue par Air Austral

Le Coronavirus impose des règles qui fait reculer la Chine… Par mesure de précaution face aux évolutions incertaines de la situation due à la propagation du virus et de ses conséquences, la compagnie aérienne française de l’océan Indien a décidé de prolonger la suspension de ses vols entre La Réunion et Canton … jusqu’en juin prochain. Air Austral informe ses clients que les dispositions mises en place par la compagnie pour les passagers ayant déjà effectué l’achat de leurs billets pour un vo-
yage durant cette période restent inchangées. C’est-à-dire que ces derniers pourront modifier sans frais leurs dates de voyage ou alors se faire rembourser intégralement leur billet.

Des passerelles tendues entre l’île et le continent

Depuis le 1er mars, l’artiste Stéphanie Brossard a investi la Maison du Frac de La Réunion pour y exposer un projet spécifiquement créé pour son île natale… L’intraitable beauté de nos vies sauvages est un récit à la fois réel et fantasmé d’une vie faite d’aller-retours entre son île et un continent européen envisagé comme une caisse de résonance interrogeant sur une/des identité(s) multiple(s), hybride(s) et mutante(s). L’exposition se construit autour de mises en scènes qui racontent la relation, tendue, entre l’individu et le territoire créole auquel il est confronté – une baignoire se remplit à l’annonce des cyclones à venir, des pierres volcaniques envahissent le sol sur des planches mouvantes – et des photographies-paysages de La Réunion, d’Afrique du Sud, de la Louisiane, des Alpes, de Paris ou d’Avignon, qui racontent l’exotisme, le beau, le séduisant… le suspect et le violent. Jusqu’au 16 août au FRAC, 6 Allée des Flamboyants, Stella, Piton Saint-Leu

Le Nosy Be Jazz Festival revient en avril

Cette année, c’est le jazz qui ouvre le bal des festivals à Nosy Be, cette île du nord-ouest malgache réputée pour ses plages langoureuses également connue sous le nom de l’île aux parfums. Du 10 au 13 avril prochains, elle accueillera et vivra au rythme de la quatrième édition du Nosy Be Jazz Festival. Plus d’une quinzaine d’artistes, des Malgaches, dont le trublion Dama, et bien d’autres en provenance d’autres pays, animeront ce rendez-vous très attendu par les mélomanes de la Grande île, sur la base d’une programmation très éclectique. L’évènement qui connaît un succès grandissant auprès du public, représente aussi, pour les étrangers, un vecteur de découverte de l’île, une fois les dernières notes de musique retombées. Source : https://madagascar-tourisme.com/

Le cap d’un million de passagers franchi à l’aéroport d’Ivato

Il s’agit d’une performance dans le domaine aéronautique malgache depuis 20 ans : l’aéroport d’Antananarivo a franchi le cap du 1 million de passagers arrivant des quatre coins du monde, pour l’année 2019. C’est ce qui ressort du bilan de Ravinala Airports, le gestionnaire des principaux aéroports de Madagascar, Ivato et la plateforme de Nosy Be, deuxième aéroport malgache qui fait état du passage de 216 000 personnes pour la même année. Ce chiffre de 1 million a permis à l’aéroport d’Antananarivo de gagner le Routes Africa Awards qui récompense la reconnaissance des efforts consentis pour développer de façon optimale la gestion aéroportuaire. Au programme de 2020, Ravinala Airports a déjà engagé les démarches pour les certifications ISO 9001 et 14001 de l’aéroport d’Ivato. Source : https://madagascar-tourisme.com

Une vaste zone de l’océan Indien explorée par les scientifiques

Les Seychelles et les Maldives annoncent une expédition conjointe de recherche sous-marine, conduite par une cinquantaine de scientifiques et techniciens, accompagnés de représentants de médias. Attendue aux Seychelles le 16 mars prochain d’où démarrera l’opération, l’équipe se dirigera, ensuite, progressivement en direction des Maldives. Cette expédition qui durera 35 jours vise à soutenir la gouvernance durable de l’océan établie entre les Seychelles et les Maldives, dans un périmètre de 629 000 km2. Une véritable première, dans cette partie du globe, qui porte sur l’étude de la “Midnight zone” comprise entre 1000 et 4000 mètres de profondeur, là où la lumière du jour ne perce pas. L’objectif de cette mission ? Recueillir des données pour définir les priorités de conservation et de gestion des zones marines qui seront désignées protégées.  Source : Seychelles News Agency

Opération renaissance des aérodromes secondaires malgaches

Dans l’objectif d’ouvrir plus largement la Grande île au tourisme, ADEMA, le gestionnaire de 44 aérodromes, a procédé à la signature des contrats de gestion pour quelques- uns de ceux-là, en présence du ministre malgache des Transports, du Tourisme et de la Météorologie, Joël Randriamandranto, le 16 jan-
vier dernier. Selon les termes de la concession, les délégataires devront assurer le fonctionnement et les investissements nécessaires au développement des plateformes, pour une durée de cinq ans, renouvelable. La gestion contractuelle de ces aérodromes secondaires devrait contribuer à atteindre l’objectif des 500.000 touristes escomptés par les autorités à l’horizon 2023. En effet, la reprise de vols réguliers, vers et depuis ces aérodromes, tout en renforçant la connectivité aérienne, favorisera le désenclavement de certaines régions à forte potentialité économique et touristique. Ne sont concernés pour l’heure par cette décision que quelques aérodromes, les premiers d’une liste à enrichir dans les prochains mois.
Source : https://madagascar-tourisme.com/

Commentaires Facebook

Donnez votre Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous devriez lire aussi

Echos de l’oi

L’hôtel Novotel Convention & Spa a ouvert à