La Réunion dans le noir du 8 avril au 2 mai

Une nuit en 2009. Vingt-cinq nuits en 2019. Deux chiffres qui suffisent à comprendre l’envergure qu’a pris, au fil des ans, l’opération « Nuits Sans Lumière » portée par le Parc National, la SEOR (Société d’Etudes Ornithologiques de La Réunion), le CCEE (Conseil de la Culture, de l’Education et de l’Environnement), et EDF Réunion. Plus d’une centaine d’acteurs se sont mobilisés – collectivités, entreprises, écoles, médiathèques, bailleurs sociaux, associations – pour lutter contre les éclairages nocturnes massifs ou mal orientés durant une période cruciale pour l’environnement, celle de l’envol des pétrels. Car il s’agit de cela : protéger les pétrels, mais aussi toutes les autres espèces menacées et désorientées par les éclairages nocturnes tels qu’insectes, poissons, amphibiens et reptiles.

ProContact s’installe à Rodrigues

En y installant ses opérations dès 2001, ProContact, est un des pionniers des centres d’appel à Maurice. Après avoir ouvert un site à Madagascar en 2015, il poursuit son déploiement dans l’Océan indien suite au raccordement de Rodrigues par le câble sous-marin MARS. La soixantaine d’emplois que l’entreprise compte créer à Port Mathurin constitue une des retombées concrètes de l’arrivée de MARS à Rodrigues, ainsi qu’une opportunité, pour ses habitants, de découvrir et d’évoluer dans les métiers de l’externalisation de services. Pour un lancement d’activité le 1er juin, le recrutement est d’ores et déjà en cours, en se rendant sur les pages Facebook de l’entreprise, ProContact Ltd ou ProContact Rodrigues.

« Atelier des Ailleurs 5 », résidence d’artiste dans les TAAF

Occasion unique de renouer avec la conception séculaire du voyage initiatique, « l’Atelier des Ailleurs 5 » permet à deux artistes du spectacle vivant de délocaliser leur pratique dans des conditions de création et de recherche inédites, entre décembre 2019 et avril 2020. Les artistes retenus séjourneront sur l’une des bases subantarctiques françaises aux côtés des personnels qui mènent des missions de recherche scientifique ou de préservation des milieux naturels. Dans les deux années suivant la réalisation de la résidence – dotée d’une bourse forfaitaire de 6000 euros -, les artistes restitueront ensuite, le fruit de leur travail à La Réunion. Candidature et règlement sur le site de la Dac de La Réunion (www.culture.gouv.fr/Regions/Dac-de-La-Reunion), le portail des services de l’État à La Réunion (www.reunion.gouv.fr) et sur le site des TAAF (www.taaf.fr). Date limite de réception des dossiers de candidature le vendredi 31 mai 2019.

L’atoll Aldabra débarrassé de ses déchets

25 tonnes de déchets, dont environ 50 000 sandales, ont été ramassées au cours d’un nettoyage de cinq semaines sur l’atoll d’Aldabra, aux Seychelles. Cette initiative revient à cinq volontaires de l’Université d’Oxford et sept Seychellois qui ont rejoint l’équipe de la Seychelles Islands Foundation (SIF) à Aldabra pour ce projet de nettoyage. L’objectif ? Les ramasser certes, mais aussi les quantifier, les classer par type de plastique afin de trouver un moyen de les traiter à Mahé, l’île principale de l’archipel vers laquelle ils ont été acheminés. Frauke Fleischer-Dogley, directrice générale de SIF, a salué cette initiative « qui peut sembler futile (…), mais qui symbolise le changement nécessaire pour le rétablissement des liens de l’humanité avec la nature ». Source : Seychelles News Agency

Madagascar, destination de l’année de Ker & Downey Africa

Si sa spécialité est surtout d’organiser des safaris en Afrique, cette année, l’agence de voyages américaine positionnée sur le luxe invite ses clients à découvrir la Grande île, choisie comme destination 2019. Plusieurs dates sont déjà proposées pendant les mois de septembre et novembre pour un séjour de douze jours durant lesquels, les voyageurs découvriront des lieux totalement préservés du tourisme de masse. Parmi eux, citons, Nosy Komba à Nosy-Be, les archipels de Mitsio et de Tsarabanjina au nord-ouest et Nosy Ankao dans le nord près d’Antsiranana, des sites abritant bien sûr des établissements haut de gamme comme Tsarakomba luxury beach & forest Lodge, le Constance Tsarabanjina ou encore l’ecolodge de luxe Miavana. Source : Midi Madagasikara

A La Réunion, l’Etang de Saint-Paul accueille la délégation Ramsar

Cette labellisation qui s’inscrit dans une démarche de protection et de préservation des zones humides, – convention internationale adoptée en 1972 dans la ville de Ramsar en Iran – est un atout pour le rayonnement, à international, l’éco-tourisme et le développement économique responsable et durable de la ville de Saint-Paul. Devenir Site d’Importance Internationale Ramsar, témoignera des trésors de biodiversité qu’abrite l’Étang Saint-Paul. La délégation Ramsar est arrivée à La Réunion le 4 avril dernier pour une expertise en milieu réel et rencontrer les différentes parties prenantes, faisant suite au dépôt officiel d’une demande d’inscription du site naturel au titre de Sites d’Importance Internationale Ramsar, par le Préfet de La Réunion en 2018. A suivre…

Commentaires Facebook

Donnez votre Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous devriez lire aussi

Echos de l’oi

Les Italiens formés à la destination Réunion C’est