Depuis février 2016, le centre commercial de Bagatelle dispose d’un vaste complexe de foot « indoor », baptisé Foot 5. Sept jours sur sept, on peut venir y jouer au football en salle, dans une ambiance particulièrement chaleureuse !

Testeur officiel des activités sportives pour La Gazette, Marvin a réuni neuf autres jeunes valeureux sportifs, afin de mettre sur pied deux équipes de cinq joueurs. Rendez-vous, un samedi matin, au Foot 5 de Bagatelle. A l’heure dite, deux des quatre terrains sont déjà occupés. Il s’y déroule des matches de niveaux inégaux, mais marqués par le même engagement, la même passion.

Marvin et ses copains héritent du terrain baptisé « Parc des Princes »… Le jeu débute et, sur un terrain réduit et avec un effectif limité à cinq joueurs pour chaque équipe, il ne peut pas y avoir de « round d’observation ». « J’ai pratiqué le foot à 5, il y a quelques années, en France, se souvient Marvin. C’est d’ailleurs pour ça que j’avais très envie de venir tester le Foot 5 de Bagatelle. Mais je crois que j’avais oublié à quel point c’est exigeant, physiquement et techniquement. »

Effectivement, si les règles sont bien celles du football, l’exiguïté de la « pelouse », qui ne mesure que trente mètres sur quinze, impose un rythme hyper-rapide. Pas de temps morts. On passe d’un but à l’autre en un clin d’œil, « un peu comme au basket », remarque Marvin.  Physiquement donc, le football à cinq est impitoyable: les démarrages « secs » sont innombrables et il faut impérativement monter à chaque attaque…et descendre à chaque contre-attaque… pas question de jouer l’avant-centre opportuniste, celui qui reste dans le dos de la défense adverse et qui ne redescend jamais pour protéger son camp! Même chose pour les arrières: il faut monter sur chaque attaque, sans quoi les avants ne pourront jamais se dépêtrer d’un marquage qui, sur un aussi petit terrain, devient vite étouffant. Un autre facteur vient encore augmenter la vitesse de jeu: il n’y a pas de ligne de touche! Les parois du terrain font partie intégrante de l’aire de jeu. Non seulement, cela supprime les temps d’arrêt habituels, liés aux remises en jeu du ballon, mais il faut, de surcroît, apprendre à jouer avec les rebonds sur les panneaux…comme au billard.

Dix copains, un budget raisonnable et une heure de sport intense.

A priori, on pourrait croire que, sur une surface ainsi réduite, le jeu est simplifié: il suffirait, en quelque sorte, de tirer droit devant… Bien sûr, on voit parfois, à Foot 5, quelques joueurs (ou même une équipe entière) baser son jeu sur cette tactique. Mais elle s’avère rarement payante! Et c’est, le plus souvent, le fait de joueurs un peu justes physiquement ou techniquement. Car, et c’est peut-être là son aspect le plus surprenant, le football à 5 est plutôt technique! « Les passes se font dans des espaces particulièrement étroits, explique Marvin. Alors, il faut être capable d’effectuer un contrôle au plus près du corps et savoir passer le ballon dans le bon timing et avec précision. » Pour marquer, là aussi, la technique fait souvent la différence! L’équipe adverse se replie à la vitesse de l’éclair et vous vous trouvez donc face à quatre joueurs et un gardien! A moins de se faufiler comme Messi entre les jambes des défenseurs adverses, ou de tirer de loin, pas facile de taper dans la lucarne!

Marvin, en pleine action…

Enfin, surtout au début du match… car le rythme endiablé du jeu vient, peu à peu, asphyxier les muscles, ouvrant, minute après minute, un peu plus d’espace. « Je pensais qu’une mi-temps de trente minutes serait facile à tenir, mais je dois bien reconnaître que je suis lessivé », admet Marvin à la pause. Et comme notre cobaye favori n’est pas un gringalet sans potentiel, tous ses camarades sont, plus ou moins, dans le même état. Du coup, la seconde période donne un jeu plus ouvert, avec un marquage moins présent et des allers-retours moins rapides… C’est alors que les conseils, mais aussi les remarques cinglantes et les mises en boîte fusent dans le public! Car c’est aussi l’une des particularités de cette salle: on y joue souvent devant une assistance nombreuse qui, avec la gouaille que l’on connaît ici, n’hésite pas à décocher quelques piques bien acérées. « On rigole parfois tellement après une remarque bien sentie, qu’on a du mal à jouer, se souvient Marvin, mais cela fait partie de l’ambiance sympa de ce lieu particulier. »

Au final, et sans dévoiler le score de la rencontre, tous les joueurs ont apprécié ce moment intense. Toutefois, il serait un peu triste de se quitter ainsi, dès la fin du match. Alors Foot 5 offre la possibilité aux joueurs, mais aussi à leurs proches venus les soutenir, de prendre un verre ensemble ou même, de se restaurer sur le pouce…. Des jeux électroniques et un baby-foot sont aussi accessibles.

Un jeu sans arbitre

Par principe, le football à 5 se joue sans arbitre. Il convient donc d’aborder chaque partie avec l’idée de prendre d’abord du plaisir et d’accepter les compromis. Une bonne école de fair-play. Si, malgré tout, dans le cours du jeu, un footballer venait à se blesser, tout le personnel de Foot 5 a été formé aux premiers secours. Et si la blessure d’avérait plus sérieuse, la structure a conclu un accord avec la clinique Welkin (ex-Apollo), toute proche.

Dominique Rock, Finance & Administrative Executive de Foot 5 est fier d’annoncer que les terrains sont ouverts tous les jours de l’année « sauf le jour de Noël », précise-t-il en riant. Quant aux tarifs, ils sont calculés selon la fréquentation :

  • De 9h00 à 15h00, l’heure de jeu est facturée Rs 1 200.
  • De 15 à 17h00, on passe à Rs 2 400.
  • Après 18h00, le tarif horaire s’établit à Rs 3 150.

« En une heure, il y a souvent quatorze ou seize personnes qui se succèdent sur le terrain. Comme c’est physiquement très intense, les équipes viennent régulièrement avec deux ou trois remplaçants. Si l’on ramène le prix de la location au nombre de personnes, cela reste très abordable…” explique D. Rock. D’autant que Foot 5 pratique aussi des tarifs dégressifs: « Si vous êtes manager d’une compagnie, explique notre interlocuteur, vous pouvez tout à fait réserver une tranche horaire hebdomadaire pour vos employés. Dans ce cas, nous avons des tarifs spécifiques, très avantageux. »

Déjà un autre Foot 5 à Flacq

L’initiative d’importer le football à 5 à Maurice revient à Nicolas Lecordier. Ayant fait ses études à l’étranger, il a découvert et pratiqué cette discipline. Revenu à Maurice, il lui faudra près de cinq ans pour réunir les investisseurs aptes à l’aider à concrétiser son rêve. C’est donc grâce à la participation financière d’Eclosia, d’ENL et du groupe de presse La Sentinelle que le jeune entrepreneur a pu inaugurer le premier Foot 5 à Bagatelle, en février 2016. Depuis mars dernier, un autre établissement du même type a ouvert à Flacq… et, d’autres devraient bientôt être inaugurés.

Un tournoi gratuit pour la Coupe du Monde

A la veille de la finale France-Croatie de Moscou, se déroulait, au Foot 5 de Bagatelle, un tournoi regroupant autant d’équipes qu’à la « vraie » Coupe du Monde. Les participants s’étaient inscrits gratuitement et les vainqueurs ont empoché un chèque de Rs 100 000!

FOOT 5: Bagatelle – Mall of Mauritius –  Tel: 468 8508 – Facebook: footfivemauritius

Commentaires Facebook

Donnez votre Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous devriez lire aussi

Aéromodélisme: l’escadrille de Mont-Roches

10Tous les week-ends, à Mont-Roches, près du cimetière