Le nombre de touristes mauriciens fréquentant les hôtels de La Réunion a baissé de 22.3% en 2018 par rapport à l’année précédente. C’est ce que révèle une étude de l’INSEE publiée le 13 mars dernier.Stéphane Guillebaud

Spectaculaire pour les touristes en provenance des pays de la zone Océan Indien et d’Afrique (-25.4%), la baisse de fréquentation des hôtels réunionnais se veut générale même si limitée. Après trois années consécutives de hausse, la fréquentation hôtelière baisse légèrement en 2018 par rapport à 2017 (- 1 %), année record. Avec 1 196 100 nuitées, elle reste néanmoins supérieure à celle de 2016.

Alors que la fréquentation hôtelière augmentait les trois premiers trimestres par rapport aux mêmes périodes en 2017, elle a nettement reculé en fin d’année 2018 (- 12 % en novembre et -17% en décembre par rapport aux mêmes mois de 2017). La faute aux « gilets jaunes ». Entre autres.

Les mouvements sociaux de fin de l’année ont entraîné des annulations de réservations. Les intempéries de début d’année ont nui au tourisme à Cilaos et dans le Sud. Enfin, la baisse de la fréquentation hôtelière résulte aussi de la fermeture d’établissements ayant plusieurs dizaines de chambres.

Le luxe tire son épingle du jeu

Les clients séjournent en majorité dans des hôtels moyenne et haut de gamme. Les trois quarts des nuitées hôtelières sont dans des hôtels 3, 4 ou 5 étoiles au sein desquels la fréquentation progresse (+5%). En revanche, les hôtels non classés ont moins de succès (- 25 %). La fréquentation baisse aussi dans les hôtels 1 ou 2 étoiles (- 7%), du fait principalement d’une offre de chambres en retrait dans ces gammes.

La clientèle française, qui comprend la clientèle locale, reste largement majoritaire (86 % des nuitées). Le nombre de nuitées de clients résidant à La Réunion baisse fortement (- 7 %), à l’inverse de la clientèle venant des autres départements français (+ 4 %).

La fréquentation hôtelière des clients étrangers est quant à elle globalement stable mais affiche de grandes disparités entre la chute de la clientèle africaine (-25.4%), américaine (13,2%), asiatique ou océanienne (-22%) et la forte hausse de la clientèle européenne qui augmente fortement (+12%) et représente les trois quarts de la clientèle étrangère.

En 2018, la durée moyenne de séjour dans un hôtel à La Réunion reste stable à 2,1 jours. Si elle est plus élevée pour la clientèle étrangère ou des autres départements français (autour de 2,5 jours), elle est inférieure à 2 jours pour la clientèle réunionnaise. Elle se maintient à 2,6 jours pour les clients étrangers et est de 2 jours pour la clientèle française.

Commentaires Facebook

Donnez votre Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous devriez lire aussi

La passion du corps

A l’âge où beaucoup raccrochent, la Réunionnaise Emma