Nichée dans le Domaine de Bel Ombre, dans le sud de l’île, se cache la réserve naturelle Frédérica. Longeant en partie, le Parc national des gorges de Rivière-Noire, la réserve s’étend sur 1 300 hectares et invite à renouer avec la terre sauvage, à la rencontre de sa faune et sa flore sans pareil.

En ce matin de mai, nous entamons les 86 kilomètres qui relient Grand-Baie à Bel Ombre. Nous sommes attendus par Lovin, qui nous mènera à la découverte de la biodiversité et des trésors cachés de Frédérica. La route a été longue, mais l’effort en valait bien la peine. Une fois la porte du domaine franchi, nous ressentons le calme et l’esprit zen qui habite les lieux. Nous sommes accueillis par Lovin, notre guide pour la journée, et Nicolas Pilot, Park Operations Executive de la réserve.

Après une description en images du Domaine de Bel Ombre et de la réserve naturelle Frédérica, Lovin nous indique que nous allons faire le parcours Découverte en buggy. Un petit détour par les vestiaires et munis de nos casques de sécurité, nous somme prêts pour une nouvelle aventure. A bord d’une Polaris qautre places, nous sommes partis pour deux heures et demi de balade.

Réserve Naturelle Frédérica: Immersion en terre sauvage
équipe de la Réserve Naturelle Frédérica vous réservera un accueil chaleureux et vous accompagnera dans chaque étape de votre sortie découverte.

Frédérica propose deux circuits en quad et buggy, le Dalsing et le Sentier Goyaves. Ce sont des parcours accompagnés et les guides ont un brevet de premier secours et sont formés par la Mauritian Wildlife Foundation sur la faune et la flore du pays. Pour cette sortie,  nous allons essayer de découvrir un peu des deux propositions. Afin de pénétrer dans la réserve, nous passons par un champ de cannes à sucre, puis longeons un premier étang qui sert à l’irrigation. Première surprise : Lovin indique que cet étang reçoit la visite d’oiseux migrateurs, notamment le Canard colvert. Bientôt, nous arrivons à l’entrée de la réserve. Nous sommes fascinés par la nature verdoyante qui s’offre à nous. Dans cette succession de vallées et de collines, notre regard recherche déjà les animaux de la réserve. Au loin, nous apercevons des cerfs, qui filent à notre approche. Petite déception, mais Lovin nous rassure, des cerfs nous allons en voir plein.

Rencontre avec les cerfs

En effet, la réserve abrite environ 2 500 cerfs de Java. Une courte saison de chasse est ouverte de juin à septembre. « Nous permettons la chasse sur une courte période, uniquement dans le but de garder un contrôle sur la population des cerfs », explique Lovin. Nous apprenons par la même occasion que c’est actuellement la période des naissances. « Si nous avons de la chance nous allons peut être voir des petits », se dit-on.

Réserve Naturelle Frédérica: Immersion en terre sauvage
la réserve abrite environ 2 500 cerfs de Java

 

Conservation et Écotourisme

Réserve Naturelle Frédérica: Immersion en terre sauvage
Le pigeon des Mares

Tout au long de notre promenade, Lovin nous parle de la faune et la flore endémique qui habitent ces vastes étendues de verdures. La préservation et la valorisation de la biodiversité unique de l’île Maurice, figure parmi  les objectifs de la réserve naturelle de Frédérica. La société travaille en étroite collaboration avec la Mauritian Wildlife Foundation (MWF), qui initie des projets de conservation et de protection des plantes et oiseaux endémiques. Parmi eux, le Merle de Maurice et la Grosse cateau verte.

 

Réserve Naturelle Frédérica: Immersion en terre sauvage
La Crécerelle de Maurice

Malheureusement, nous n’en verrons pas lors de notre balade. Néanmoins, notre guide nous montre les nids spéciaux implantés, ici et là dans la réserve, pour les besoins de recherches et d’observation de la grosse cateau verte et de la Crécerelle de Maurice. Expert, il nous montre également les plantes endémiques qui résistent parmi les plantes exotiques. « Au fur et à mesure, nous enlevons les plantes envahissantes, comme la goyave de chine, afin de faire place aux plantes endémiques. »

 

Vue panoramique et cascades

Prochain arrêt : le point de  vue en hauteur, qui permet d’admirer toute la beauté de la réserve et du Domaine de Bel Ombre. Le silence est roi. Nous nous imprégnons de cette sensation d’union avec la nature et observons ces paysages de cartes postales. La vue est époustouflante. En face, la réserve et ses vastes étangs, d’un côté le bleu de l’océan et de l’autre des montagnes et le Parc national des gorges de Rivière-Noire. Nous ne voulons pas repartir de cet endroit unique où nous avons même eu la chance d’apercevoir des pailles-en-queues au loin.

 

Réserve Naturelle Frédérica: Immersion en terre sauvage
RNF

Lovin nous confie que nous ne sommes pas arrivés à bout des surprises et nous invite à poursuivre l’aventure. Nous regagnons le buggy et traversons la rivière Jacotet.  Notre guide nous conduit vers les Hirondelles, une des cascades de la réserve. Elle vaut bien le détour. Malgré la boue causée par les récentes pluies, nous empruntons le sentier qui mène vers le point d’eau. C’est un vrai havre de paix et de fraicheur qui s’ouvre devant nous. La cascade forme un microclimat froid à son pied où l’air est pur et frais. Le bruit de la cascade nous attire vers elle, tout comme les animaux qui viennent s’abreuver ici. Notre guide nous montre les traces fraîches, laissés par des cerfs ou des cochons sauvages. Cette cascade, a creusé une piscine naturelle à son pied. Elle s’y prête à la baignade et l’activité est proposée aux visiteurs. Néanmoins, par manque de temps, notre équipe décide avec regret de ne pas faire un plongeon.

Réserve Naturelle Frédérica: Immersion en terre sauvage

Sur le chemin du retour, nous passons devant un des vestiges du Domaine de Bel Ombre : une ancienne cheminée de sucrerie traditionnelle. Nous rencontrons également les autres habitants de la réserve, entre autres, des faisans, des cochons sauvages aussi robustes que des sangliers et un pauvre lièvre pétrifié en nous voyant… Nous revenons à l’accueil, enchantés par cette belle escapade dans la nature où nous dégustons une infusion de citronnelle fraîche avant de prendre le chemin du départ.

Réserve Naturelle Frédérica: Immersion en terre sauvage

Conclusion: La réserve naturelle de Frédérica est le lieu idéal pour découvrir la biodiversité de cette partie de l’île. Vous pouvez même séjourner dans Le Pavillon Frédérica, qui fait partie de la réserve. A découvrir absolument.

Informations et Tarifs

Frederica Nature Reserve

Coastal Road, Domaine de Bel Ombre

T : 623 56 15 / 57 29 44 98

E-mail : frederica@domaine debelombre.mu

Web : www.domainedebelombre.mu/fr/frederica

Commentaires Facebook

Donnez votre Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous devriez lire aussi

World of Seashells pour tout savoir sur les coquillages

Dans le Sud de Maurice, à Bel Ombre,