La capitale économique et le centre administratif de l’île Rodrigues vibre au rythme de la vie créole. Les gens rencontrés dans ses rues calmes et colorées sont d’une rare courtoisie et d’une bonne humeur inouïe. Dans la petite ville, il est un lieu très prisé des touristes: le marché. 

Il s’agit d’un lieu des plus animés et pittoresques de Port-Mathurin. Etals colorés de limons, papayes, poivrons, tomates et autres fruits et légumes…, dès l’aube, les maraîchers, petits producteurs et artisans venant de tous les coins de l’île convergent au marché pour y vendre leurs produits.

Parmi eux, Marylou qui fait des tourtes, une gourmandise rodriguaise typique, a un style unique. Portant fièrement un chapeau d’aloès et une robe reflétant l’aspect typique de la rodriguaise, elle ne passe pas inaperçue. A côté de la tourte traditionnelle à la papaye, mangue ou coco, Marylou innove. Certaines saveurs peuvent nous étonner.

« Je les fais aussi avec des fruits de saison comme les goyaves, l’ananas, le corossol,  ou un mélange de miel, limon et coco qui figure parmi les tops 10.» Allez-y car à la différence des autres, Marylou propose de déguster avant d’acheter. « Quoi de mieux pour confirmer le choix des clients, » lâche-t-elle fièrement.

Que choisir parmi tous ces jolis pots de condiments?

Farandole de condiments et de miels variés

Derrière les tables bien garnies de petits pots de piments-ourites, limons aigre-doux, miel eucalyptus, achards piment-tamarin et autres succulents condiments locaux, les belles rodriguaises, invitent les touristes à découvrir leur savoir-faire traditionnel.

On le sait, Rodrigues produit du bon miel. Le mélange aromatique est un délice, que ce soit à base de vanille et gingembre pour lutter contre la grippe et la toux. Petite astuce pour s’assurer que c’est du bon miel: retournez le pot ou la bouteille, et si la bulle d’air met du temps à remonter, c’est qu’il est de la bonne qualité.

Vous trouverez également des étals de vannerie qui a bien évolué avec le temps. A part les traditionnels chapeaux de paille ou les «tantes» (nom pour désigner un panier), on s’en sert aussi pour faire des pochettes tendances, finement crochées. Mais prenez garde à ne pas les confondre avec d’autres produits en provenance de Madagascar.

« Attention à mes tortues. Une morsure et en route pour l’hôpital…! » Lâche Darlan Meunier. Il fait rire les passants. Car ses tortues à base de noix de coco et de bois suscitent la curiosité. On retrouve sur son stand une grande variété de petits objets comme voiliers, porte-clés et bien d’autres petits souvenirs à emporter.

Dégustation à « La tourterie » de Marylou

Le charme si prenant de la ville

En sortant du marché, n’hésitez pas à musarder dans les petites rues de Port-Mathurin qui porte le nom du premier habitant de l’île, Mathurin Bréhinier. La ville ne manque pas de charme avec ses rues à angle droit, ses maisons coloniales aux toits en tôle ouvragés. Ici le petit commerce va bon train. Pâtisseries, quincailleries et papeteries cohabitent avec les boutiques de prêt à porter. La vie est restée centrée autour de ses commerces et services administratifs et, nulle trace de grandes surfaces comme à Maurice. Outre la Route de l’Autonomie qui passe en mode piéton de 9h à 16h, les autres rues de la ville, sont quant à elles, calmes, comme figées dans le temps, loin de l’agitation du monde moderne.

Pour un petit plat, trois adresses à recommander

Ti piment rouge

On y trouve ambiance populaire et spécialités à base de poissons, fruits de mer, coquillages, langoustes…

Tirozo

Une case créole aux couleurs pimpantes conjuguant bonne cuisine, joli cadre et simplicité avec des tarifs honnêtes et des plats bien présentés de boeuf fondant, salade ourite, crabe sauce rouge, bol renversé…

Deux Frères

Tenu par un Normand insulaire de coeur, ce joli restaurant sert une cuisine française à base de produits rodriguais: jambon braisé, fondue rodriguaise, marlin fumé sauce gingembre… et la pizza aïe aïe aïe, à base de piment.

Commentaires Facebook

Donnez votre Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous devriez lire aussi

«Mandraka Park», véritable sanctuaire de biodiversité

Cap vers l’Est à la découverte d’une des