Bercé par le rythme insulaire, le temps d’un sensationnel voyage en bateau entre ciel et mer, c’est sur la côte Est de Maurice que se dévoile une journée détente en toute liberté.

Il est 08h00. Le soleil est déjà levé. Et aujourd’hui, il brille de mille feux. Nous sommes sur le quai du Débarcadère dans le village côtier de Trou d’Eau Douce.

Ambiance. Sous nos yeux, une brochette de bateaux, petiys ou grands, simples ou bariolés; autour de nous, pêcheurs et skippeurs affairés siont à l’affût. ‘Notre’ bateau, ‘Cocaïne’, nous attend déjà. Enthousiatse, accueillant, le skippeut nous lance :   « A vous de les découvrir ! »

Vertueuse mer

Nous sommes en pleine mer, tons azur et turquoise vertigineusement impressionnants. Le long de la côte, se dressent, fiers, les prestigieux hôtels Shangri-La Le Touessrok et l’Anahita Golf & Spa Resort. Notre skipper nous fait signe. « A votre droite, l’île aux Cerfs et l’îlot Mangénie. Les incontournables. Nous y serons pour le déjeuner ! »

Tantôt docile, tantôt rebelle, le vent accentue ce sentiment de liberté. Les vagues, en accord avec les mouvements du bateau, laissent derrière nous des esquisses ‘aqua-réelles’.

Là, au beau milieu du large, une plateforme en bois, dressée solidement accueille les amateurs de parachute. Un spectacle aux couleurs de l’arc-en-ciel qui donne envie comme de s’envoler, de vouloir figer le temps.

Petit cours d’histoire

Premier arrêt : l’Ile au Phare, déclaré monument historique, l’architecture rappele l’Ecosse; l’île, elle, est l’endroit idéal pour faire de belles prises. De par son positionnement géographique, elle servait autrefois d’avant-poste de surveillance maritime. Ce retour dans le passé ne sera qu’un avant-goût de ce qui s’ensuivra…

Notre bateau ralentit à l’approche de la seconde attraction. L’endroit étant très fréquenté, les vitesses sont limitées ! L’eau a changé de couleur. Le turquoise a laissé place à un semblant de vert – on ne saurait trop dire. « L’eau de la mer se mélange ici à de l’eau douce. Et c’est le seul endroit à Maurice, comme vous pouvez le voir, où les enfants prennent le bateau pour aller à l’école ! » Réparti en deux extrémités, le village de « Deux Frères » à cet endroit précis est départagé en deux. Il faut donc traverser la mer pour se rendre de l’autre côté.

Cascades de Grande-Rivière Sud-Est

Cascades GRSETelle une évidence, la provenance de cette eau douce se révèle ! Précieusement conservée entre des rochers couverts de flore sauvage où de petits singes, habitués des caméras, vous saluent dans les arbres, se révèlent les majestueuses chutes de Grande-Rivière Sud Est.

Cette oasis de fraicheur s’intensifie quand ‘Cocaine’ s’approche des cascades. Le rugissement des chutes et les gouttes d’eau sur le visage apaisent. Cette symbiose entre terre et mer, camouflée ici, dans un écrin, est non seulement une image, mais un moment spectaculaire.Il est bientôt midi. En mer que la notion de temps est altérée.

Déjeuner à l’llot Mangénie

Direction l’îlot Mangénie pour le déjeuner. Du sable blanc à perte de vue et des chapiteaux se dessinent alors que nous approchons l’île – une invitation au farniente, dans une ambiance tropicale. Un somptueux buffet nous attend. Le parfum de la langouste et du poisson grillé donne faim ! Au choix, notre menu est composé de salades, fruits de mer, poulet et fruits exotiques. Boissons alcoolisées et non-alcoolisées sont également servies à volonté.Grillade

Sur l’îlot Mangénie l’animation bat son plein. Ça chante du Séga Mauricien, ça danse ; et les instruments à percussion à l’instar du djembé ou de la Ravanne, concrétisent la relaxation insulaire. Après le déjeuner, la palette de distractions sur l’île est diverse : bronzage, baignade, transats, activités nautiques ou encore un saut à l’île aux Cerfs.

Quelques heures plus tard, notre skipper vient nous récupérer. En avant, Capitaine ! Nous reprenons le large pour une séance de plongée sous-marine. Equipés d’un masque et un tuba, on s’en prend plein les yeux et profitons aussi pour nager paisiblement. Nous suivons attentivement les consignes pour remonter à bord avant de reprendre la route vers la côte.

La marée est haute, le soleil est adouci et les vagues nous tracent le chemin du retour vers le Débarcadère. Notre skipper nous suggère les petits coins sympas dans la région pour un café, l’apéro ou même le dîner : les boulettes de chez Noel, le restaurant Green Island, ou Chez Tino.

Une poignée de main, des sourires, des ‘mercis’ échangés ; imprégnés et ravis de cette expérience captivante sur la côte Est… A vivre !

Commentaires Facebook

Donnez votre Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous devriez lire aussi

Pondichéry, un lieu unique en Inde

Entre le charme de son ancien quartier colonial